Agbéyomé Kodjo S’entretient sur La Situation Actuelle au Togo

Togozine: Bonjour Mr. Kodjo, comment allez-vous?
Agbéyomé Kodjo: Très bien, Merci.

Togozine: Le Président veut rencontrer les leaders de l’opposition après une forte répression des manifestations, quelle est votre analyse de la situation?

Agbéyomé Kodjo:  Le Togo est actuellement dans une grave impasse politique consécutive à l’incessant refus de Faure GNASSINGBE et de la Nomenklatura de respecter aussi bien les lois et la Constitution de la République que les engagements contenus dans l’Accord Politique Global (APG) actés depuis août 2006.

Pire, le summum du mépris du Souverain Peuple togolais est atteint avec le refus de Faure GNASSINGBE de mettre en application les conclusions du Rapport du 15 février 2012 de la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) sur la torture, et son autisme face aux appels répétés du Collectif Sauvons le Togo (CST) d’engager un processus électoral consensuel et transparent conformément à l’article 2 du protocole a/sp1/12/01 de la CEDEAO sur la démocratie et la bonne gouvernance.

Ainsi l’adoption unilatérale les 25 et 31 mai 2012 de lois controversées pour l’organisation des élections législatives et locales s’est révélée le coup de force de trop sur la longue liste de l’arbitraire contre lequel plus de 500.000 Togolais sont sortis protester pacifiquement le 12 juin 2012 à l’appel du Collectif Sauvons le Togo (CST).

Après avoir vainement tenté d’étouffer la Résistance citoyenne par la répression policière et judiciaire dont le bilan est de 03 morts, plus de 150 blessés dont plusieurs graves, la confiscation illégale des instruments de sonorisation et de musique, de biens meubles et matériels roulants servant à l’animation des meetings, et 54 personnes arbitrairement détenues avant d’être libérées le 14 juillet dernier ; la dictature militaro-clanique dans sa duplicité légendaire tente de reprendre la main à travers l’annonce d’une pseudo ouverture politique dont le véritable dessein est la subtile neutralisation de la Résistance citoyenne.

Une seule chose importe aux yeux de Faure GNASSINGBE, son maintien par tous les moyens à la tête du Togo, et ce, en recourant à tous les artifices politiciens pouvant lui permettre d’envoyer au charbon les leaders du Collectif Sauvons le Togo (CST), plus que jamais sa bête noire actuelle !

Pour nous au CST, il est clair qu’il ne peut y avoir de véritable dialogue sans la satisfaction totale des préalables que nous avons posés, de même que la mise en œuvre des recommandations du Rapport de la CNDH, particulièrement la prise de sanctions à l’encontre de tous les tortionnaires impliqués dans l’affaire « Kpatcha Gate ».

Togozine: Le Premier Ministre a donc démissionné, et la manifestation à Kpalime a eu lieu sans représailles, pouvons-nous parler de succès des manifestations?

Agbéyomé Kodjo:  Ce dont il s’agit n’est pas tant un quelconque succès qu’ouvrir le chemin de l’espérance face à la grande désespérance sociale et à la grave impasse sociopolitique que connaît aujourd’hui la Terre de nos Aïeux. La Résistance citoyenne a pour seul objectif le retour aux fondamentaux qui garantissent un véritable Etat de droit, une société de confiance et démocratique avec la séparation des pouvoirs, la justice sociale et la prospérité partagée pour tous. Sans cela, tout le reste n’est qu’épiphénomène, et la lutte continue !

Togozine: Pour certains analystes de la situation, le fait que vous soyez un ancien membre du RPT et que vous vous êtes enrichi sous le régime, fait de vous un leader dont la crédibilité reste a voir, que répondez vous a ces critiques?

Agbéyomé Kodjo:  Le faire est révélateur de l’être, et il appartient au Souverain Peuple togolais et à l’histoire d’apprécier objectivement mon parcours politique dans son ensemble, et plus particulièrement mon engagement de ces dix dernières années au service de la démocratie et de la bonne gouvernance au Togo après ma rupture de banc avec le RPT, suivie de la publication de mon testament politique de l’époque intitulé « Il est temps d’espérer » le 27 juin 2002.

Un homme public est exposé à toutes les critiques qu’elles soient fondées ou non, c’est la règle du jeu et je l’admets. Mais pour l’heure mes contempteurs peinent à me confondre à voir la via dolorosa qui est mienne aux côtés du Peuple togolais depuis mon engagement résolu en juin 2002 pour la démocratie, la bonne gouvernance, la justice sociale et la prospérité partagée pour tous !

Togozine: A supposer que la rencontre avec la présidence ne porte pas de fruits positifs pour le CST et OBUTS, qu’adviendra-t-il?

Agbéyomé Kodjo:  Comme dit plus haut, ce dont il est question pour le Collectif Sauvons le Togo et ses membres, ce n’est pas tant le court-termisme des portefeuilles ministériels que tend irrespectueusement et maladroitement Faure GNASSINGBE à l’opposition que le retour aux fondamentaux qui font véritablement du Togo un Etat de droit avec une société de confiance, démocratique et de prospérité partagée pour tous. Pour nous, il est clair que dorénavant sur la Terre de nos Aïeux, c’est la tolérance zéro pour les coups de force politico-juridiques, la contre-vérité des urnes et des comptes publics. Le Souverain peuple togolais est bien debout, et plus rien ne fera reculer la Résistance citoyenne !

Togozine: Merci Mr. Kodjo, un dernier mot pour les lecteurs de Togozine?

Agbéyomé Kodjo:  Confiance, Abnégation et Foi à toutes les filles et à tous les fils du Togo tout entier car l’heure de la délivrance de la Terre de nos Aïeux a sonné. Que de toutes parts s’élèvent vers Dieu des actions de grâces pour la merveilleuse œuvre accomplie en faveur de notre peuple!
Je vous remercie.


avatar Soumis par le 19 Jul 2012 dans la/les categories A La Une, Interviews. Pour rester informés des commentaires de cet article, vous pouvez souscrire au flux RSS 2.0. Togozine encourage les débats. Veuillez laisser vos commentaires en bas des articles. Les opinions des rédacteurs/personnes mentionnées sont fournies comme telles et ne reflectent pas systématiquement l'opinion du magazine.

Vos Commentaires et Reactions

Qu'en Pensez Vous?... 3 Reactions deja “Agbéyomé Kodjo S’entretient sur La Situation Actuelle au Togo”

  1. avatar
    sewa mensah

    si aujourdhui,Abgeyome kodjo parle de la bonne gouvernance au Togo, c’est une plaisanterie ou quoi? C’est bien vrais si quelqu’un est sur le lit de la mort il est sense de dire toute les verites.Agbeyome,as tu oublier tous tes parcours depuit france,arriver a la sonacom, aux postes ministeriels jeunesse sport et interieur,les massacres;AV DE LA LIBERTION et des ALLIEE,la direction du RPT,direction du port AUTONOMEde LOME et les tickets de 100cfr qui n’avait jamais eu de traces direction ta poche,la celebration de tes milliard de fr cfa qui a fait divergence entre la famille GNASSINGBE et toi.tout juste une partie je contunuerai plus tard.Aujourdhui si moi je suis a ta place, je demanderai pardon au peuple Togolais du passer sana provoquer le gouvernement.Faure GNASSINGBE n’etait pas au courant quand tu fesait tes betises? alors,qu’est ce que tu veux dire maintenant? ferme ta grande GUELLE que tu utilisais en faisant une politique d’intorcication.Faure n’est bete,c’est un intelectuel,il fait pas la politique de l’ancienne classe.un chien arranger quand on lui jette de pierre il retourne contre toi.ne lui jetter pas de pierres et il ne se tourne pas contre vous.

  2. avatar
    Selom

    C’est juste degoutant de lire les reactions d’Agbeyome sur la situation socio-politique qui perdure au Togo. Ce qui est encore revoltant, Agbeyome soutien aujourd’hui des manifestations contre le gouvernement quand il avait licensié des milliers d’honetes et modestes enseignants en 1998 alors qu’ils ne reclamaient qu’une amelioration de leur condition de vie. J’etais en class de 1ere, le premier ministre n’avait pensé a l’impact de ces decisions politiques sur la vie des citoyens togolais. Ah oui, il peut projeter la responsabilite sur la famille Gnassingbe/RPT mais je me demande s’il n’est pas temps qu’il presente des excuses a ceux qu’il avait opprimé reprimé et TUER. Qu’ils se trompent, le changement tant reclamé par l’innocent peuple arrive tres bientot avec une nouvelle generation de jeunes cadres conscients.
    A bientot!

  3. avatar
    Doss

    Un simple pardon d Mr. Kodjo au peuple togolais pour avoir augmenté sa souffrance sous le régime tyrannique d’Eyadema ferait mieux apaiser les émotions. Mr. Kodjo n’a pas besoin d condamner clan Eyadema ou RPT pour nous dire qu’il est bon. Le Togo ne va jamais échapper à son destin; la révolution, c’est bientôt.

Laissez Vos Commentaires Ici



Rejoignez-Nous Sur Togozine











Log in | Born of the vision of Eryck



BACK TO TOP