Aimée Guoggé de ADDI s’entretient avec Togozine sur la visite de Hillary Clinton au Togo

« Ce Gouvernement fait beaucoup de lobbying et dépense énormément d’argent, des contribuables Togolais pour se faire valoir à l’extérieur » La Secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton à Lomé ce mardi, et Aimée Guoggé le Président de l’Alliance des Démocrates pour le Développement intégral trouve la visite anormale : « En principe, c’est une bonne chose. Tous les Togolais devraient être mobilisés pour l’accueillir. Mais malheureusement le Togo n’est pas un pays normal. Sa visite n’est pas normale » il répond aux questions de Firmin Teko-Agbo

Togozine: Monsieur le Président bonjour

Aimée Guoggé : bonjour

Togozine: M. le Président la Secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton à Lomé ce mardi, une bonne chose pour le pays ?

Aimée Guoggé : je tiens d’abord à vous féliciter pour tout le travail que vous faites et je profite de l’occasion pour vous souhaiter mes meilleurs vœux de la nouvelle année. Mais en revenant à votre sujet, en principe, dans un pays normal, c’est un honneur pour notre pays d’accueillir une si Haute personnalité du Gouvernement américain. En principe, c’est une bonne chose. Tous les Togolais devraient être mobilisés pour l’accueillir. Mais malheureusement le Togo n’est pas un pays normal. Sa visite n’est pas normale. Puisque ce n’est en reconnaissance à ce que le Togo a fait mais d’après les informations que nous avons, c’est pour discuter de la drogue. Vous savez que le Togo est un pays est notoirement actif malheureusement dans le trafic de la drogue. Et ça c’est une mauvaise chose qu’on vienne jusqu’ici pour nous parler de notre implication dans le trafic de la drogue. Nous regrettons que ce problème de drogue soit la raison principale de la visite de la Secrétaire d’Etat américaine au Togo.

Togozine: M. le Président sous Gnassingbé Eyadéma Ancien Président du Togo, ne parlait-on pas de la drogue ? mais on n’a jamais vu un Haut Responsable Américain dans les murs du Togo…

Aimée Guoggé : On parlait de la drogue et on accusait le Togo sous Eyadéma mais aujourd’hui cela a pris de l’ampleur , il faut aussi souligner que le problème de la drogue, c’est presque toute la cote ouest-africaine. Le cas du Togo est devenu plus important parce que semblerait-il que certains officiels sont fortement et lourdement impliqués . et que j’aurai lu que la drogue aussi sert à financer ici le Heizbollah qui est impliqué selon les Américains dans le terrorisme. La Communauté internationale croyait que ce gouvernement était propre. Donc sous Eyadéma, il y avait ce problème de la drogue. Mais aujourd’hui, on s’attendrait à ce que ce Gouvernement dirigé par des jeunes corrige certains abus, mais ce n’est pas le cas malheureusement.

Togozine: M. le Président, votre parti est membre du Front républicain pour l’alternance et le Changement, Front qui marche presque toutes les semaines dans les rues de Lomé pour contester l’élection de Faure Gnassingbé au pouvoir. Vous faites tout cela mais on remarque que le Togo est entrain de gravir des échelons sur le plan international, pour ne citer que l’élection du Togo comme Membre permanent au Conseil de sécurité

Aimée Guoggé: Non ce n’est pas les Etrangers qui doivent nous dire ce que nous vivons. N’oubliez pas qu’il ya quelques mois de cela le Togo a été fortement réprimandé devant le Conseil Des droits de l’homme des Nations-Unies. Là il a été constaté le non-respect des droits de l’homme au Togo. Et le Togo est revenu avec des recommandations. Il faut reconnaitre que ce Gouvernement fait beaucoup de lobbying et dépense énormément d’argent, des contribuables Togolais pour se faire valoir à l’extérieur. C’est fortement regrettable que des ressources dont nous avons besoin pour répondre aux besoins des Togolais soient dépensées pour faire la publicité d’un régime qui n’est pas bon. Donc c’est pas le fait que la Communauté internationale reconnaisse le Togo qui va amener à dire que ça marche au Togo. Pour nous au FRAC, nous ne reconnaissons pas la légitimité de Faure Gnassingbé et c’est pour cela nous que nous marchons.

Togozine: Selon vous que peut faire le Président Faure Gnassingbé vis-à-vis de cette situation de la drogue ?

Aimée Guoggé : Il n’a qu’à dégager tout simplement, c’est ça notre priorité. Tout d’abord il est mal élu. Et secondo il ne fat rien pour la population. Il faut qu’il sanctionne. En principe, dans un pays normal, quelqu’un qui fait quelque chose d’interdit doit être sanctionné. Qu’il sanctionne ceux qui commettent les fautes, ceux qui commettent les crimes.

Togozine: Monsieur le Président merci

Aimée Guoggé : Merci aussi


avatar Soumis par le 17 Jan 2012 dans la/les categories A La Une, Interviews. Pour rester informés des commentaires de cet article, vous pouvez souscrire au flux RSS 2.0. Togozine encourage les débats. Veuillez laisser vos commentaires en bas des articles. Les opinions des rédacteurs/personnes mentionnées sont fournies comme telles et ne reflectent pas systématiquement l'opinion du magazine.

Vos Commentaires et Reactions

Laissez Vos Commentaires Ici



Rejoignez-Nous Sur Togozine











Log in | Born of the vision of Eryck



BACK TO TOP