Asrafo Records: Science et conscience…

4
174

La musique togolaise fait du chemin. Et les rappeurs Togolais prennent du poil de la bête. Malgré les bâtons dans les jantes et les dos d’ânes, tantôt l’œuvre des artistes eux-mêmes, tantôt celles des médias ou encore du gouvernement – qui ne protège pas suffisamment leurs droits – elle arrive à s’exporter timidement en dehors de ses frontières.

Asrafo Records
Asrafo Records

Témoin la participation de la chanteuse percutante à la voix d’opéra Vanessa Worou aux derniers jeux de la Francophonie qui ont eu lieu du 27 septembre au 8 octobre 2009, à Beyrouth, au Liban. Dans l’arène de la diversité musicale, le rap togolais s’illustre également. Patiemment, il continue de s’affirmer et essaie de tirer son épingle du jeu. Il se dresse sur ces deux jambes après des années passées à quatre pattes. Des albums, des mixtapes et des street-tapes continuent de nourrir les bacs et les mélomanes togolais à des prix de plus en plus abordables. Depuis peu, ces artistes prennent même d’assaut le « Palais des Congrès » réputé trop cher pour ces talents qui, a priori, ne rassemblent pas un grand public.

A l’ombre des ténors qui sont au devant de la scène depuis des années, profilent d’autres rappeurs qui se débattent flow et rimes acerbes au poing. Eux aussi se frayent à travers tubes cathodiques, ondes hertziennes et internet un chemin dans le système cérébral des mélomanes togolais et du monde entier. C’est le cas d’Asrafo Records, label sous lequel officient différents rappeurs, qui revendiquent un auditoire averti et universel. Pour continuer d’enchanter son public à travers le globe, le blog www.myspace.com/asraforecords a été crée en 2007 afin de diffuser les morceaux de la mixtape « Rock the mic Vol.1 », face aux exigences financières intéressées de certains médias au Togo et au Bénin. Cette mixtape qui rassemblait Avénon, CK One, Easy Mo, Eklin et Elom20ce est maintenant en téléchargement gratuit sur Internet. A travers sa musique, Asrafo Records attend apporter une prise de conscience sur les enjeux de notre siècle, en défendant des causes nobles et agir dans le domaine du social. Composé essentiellement de jeunes engagés la tribu des Asrafo est un agrégat de guerriers qui luttent pour hâter l’avènement des Etats-Unis d’Afrique. Leur but étant d’œuvrer quotidiennement pour le bien du continent Africain et du tiers-monde en général.

Dans cet esprit, Asrafo Records a plusieurs projets artistiques sur le feu. Très prochainement, seront disponibles dans les bacs, la mixtape « Rock the mic vol.2 », et en fin d’année «Analgézik» l’album de Elom 20ce, dont le maxi intitulé « Légitime défense » a officiellement été présenté au grand public le 30 janvier 2010.

Le cinquième chapitre d’ « arctivism[1] » célébrera en juin 2010, Ernesto Che Guevara, après avoir honoré dans ces éditions précédentes, Thomas Sankara, Mohamed Ali, Patrice Lumumba et tout récemment le poète martiniquais, Aimé Césaire.

Le recueil de poème, « Proses du bitume » est également au frigo. En somme un menu de chef, accompagné d’un cocktail détonnant qui nourriront bientôt vos corps et vos esprits. A bon entendeur salut !

[1] Néologisme né dans l’esprit fécond de Elom 20ce de la contraction des mots art et activisme désignant le militantisme sociopolitique porté par l’art. Débuté depuis le 31 octobre 2009, Arctivism constitue un des moyens d’actions du label.

Vos Commentaires et Reactions

4 COMMENTS

  1. C’est une bonne philosophie qu’il adoptent ici. Avec des gens comme ces jeunes talents. L’avenir de la musique du togo est en de bonne mains

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here