CAN 2012 : Les Infos tout Azimuts

Alors que le ballon rond roule sur les terrains de Bata, Malabo, Libreville et Franceville, les à – côtés de cette 28ème Coupe d’Afrique des nations battent le plein
Voici pour vous, fidèles de Togozine, quelques informations azimuts depuis le 21 janvier
Niger: Problème d’accréditation pour les journalistes

La sélection nationale du Niger a disputé son premier match de la CAN 2012 à Libreville le 23 janvier 2012 au stade d’amitié sino-gabonaise face au Gabon, l’un des pays organisateurs. Avant le début de la rencontre, les journalistes nigériens ont été confrontés à un problème d’accréditation avant le coup d’envoi du match qui oppose, les Panthères du Gabon au Mena du Niger. Selon certaine source de la CAF, les médias nigériens n’auraient pas payé les droits de retransmission, alors ils n’allaient pas avoir droit aux accréditations. Les autorités compétentes nigériennes ont été saisies, mais difficile de savoir si les journalistes nigériens ont pu avoir les badges pour assister au match.
Guinée: Quand l’électricité rime avec la CAN 2012

La fourniture d’électricité connaît une nette amélioration en Guinée. Ce fait est nécessairement lié à la CAN 2012 qui a démarré depuis le 21 janvier dernier à Bata en Guinée Equatoriale. Tous les quartiers de la capitale bénéficient au moins de la desserte en courant au moment des matches, qui se déroulent généralement selon le calendrier établi par la Confédération africaine de football (CAF) de 16 heures à 21 heures GMT, tous les jours. Le ministère guinéen de l’Energie à travers Electricité de Guinée (EDG), la société chargée de la gestion du secteur de l’électricité, avait promis de prendre des dispositions allant dans le sens d’une régularisation de la desserte, au cours de la CAN. Afin de permettre aux habitants de la capitale de suivre toutes les rencontres programmées durant cette compétition. Cette mesure du gouvernement guinéen est surtout destinée, selon certains observateurs, à éviter des incidents dans la cité, quand on sait que les populations ont souvent du mal à supporter les délestages de courant en période de grande compétition de football.

Le département de l’Energie a pris des précautions pour que la desserte s’améliore au moins durant toute la CAN. Même si les services de l’EDG promettent une embellie dans le secteur de l’énergie à partir de cette année 2012. Ils comptent pour cela procéder à une adjonction de 100 mégawatts de production thermique par l’installation de plus de 200 groupes. Ainsi que la commande de 52 câbles électriques qui sont arrivés en décembre dernier à Conakry.

Samuel Eto’o : Le sida pour le prétexte d’Eto’o pour être à la CAN

C’est en soutien à la campagne 3-0 de la première dame gabonaise que Samuel Eto’o, quadruple Ballon d’or africain est présent à Libreville pour la CAN Orange 2012.

« Ce qui me gêne c’est que le Sida soit un sujet tabou. Ça ne devrait pas ! » C’est la phrase la plus répétée par Samuel Eto’o durant cet échange avec la presse, au cours duquel il a souligné le rôle important des médias dans la lutte contre le Sida.
Quand on lui demande si la pauvreté n’était pas un frein dans la lutte contre le sida, Samuel Eto’o répond par une autre question : «C’est parce qu’on est pauvres qu’on doit refuser de se protéger ? » Pour la star mondiale du football, la pauvreté est une excuse facile.

Pour Michel Sidibé, la présence de Samuel Eto’o dans le football russe (et donc est-européen) est une bonne nouvelle dans la lutte contre le sida, explique Michel Sidibé. En effet, selon les nouveaux chiffres de l’Onusida, cette partie du monde est la plus vulnérable aux infections en raison des retards dans la sensibilisation.

Au-delà de l’Afrique où il est érigé au rang de « dieu vivant », Samuel Eto’o avec sa réputation mondiale servira donc la cause de la lutte anti-sida.

Gabon/Gernot Rohr : « Un premier pas, il nous en reste deux »
« On a un fait un premier pas, il nous en reste deux. C’est une satisfaction, mais elle sera de courte durée, car nous allons nous plonger dans notre deuxième match. On a fait preuve d’un sérieux qui honore tous les joueurs. Nous n’avons pas eu de blessés, nous n’avons pas encaissé de but, nous n’avons pris qu’un avertissement, c’est positif pour la suite. La pression ? Cela fait deux ans qu’on n’en a pas, il fallait bien que ça arrive à un moment. On va maintenant se lâcher », a ajouté le coach des Panthères, avant d’en dire plus sur le Maroc, son prochain adversaire dans ce groupe C. « Nous avons quelques matches en DVD, et un membre du staff s’est chargé de les superviser»


avatar Soumis par le 26 Jan 2012 dans la/les categories Actualités, Afrique. Pour rester informés des commentaires de cet article, vous pouvez souscrire au flux RSS 2.0. Togozine encourage les débats. Veuillez laisser vos commentaires en bas des articles. Les opinions des rédacteurs/personnes mentionnées sont fournies comme telles et ne reflectent pas systématiquement l'opinion du magazine.

Vos Commentaires et Reactions

Laissez Vos Commentaires Ici



Rejoignez-Nous Sur Togozine











Log in | Born of the vision of Eryck



BACK TO TOP