Changement de la Gouvernance en Afrique selon Le collectif Sauvons le Togo

1
2670

Le collectif Sauvons le Togo voit dans l’arrivée de François Hollande à la présidence française, un élément déterminant dans le changement de la gouvernance en Afrique et surtout au Togo.

« L’avènement de François Hollande à la tête de la république françaises va sonner le glas des chefs d’états que la puissance colonisatrice a toujours imposés par des coups d’état , des modifications des constitutions, ou encore des élections frauduleuses, source de la plupart des soulèvements socio politique sur le continent africain », lit-on dans le communiqué publié par le collectif.

Tout en gardant à l’esprit que François Hollande reste avant tout un président des français d’où son attachement aux intérêts de la France, le collectif Sauvons le Togo qui accuse la France pour son soutien de la dictature togolaise, souhaite que le président François Hollande prenne en compte le désir profond du peuple togolais dans son aspiration à plus de liberté et de dignité en respectant son suffrage lors des prochaines échéances électorales.

Voilà pourquoi le Collectif lance un appel à l’endroit de tout le corps diplomatique accrédité au Togo, invitant surtout la France à ne pas cautionner le énième coup de force du pouvoir de Faure Gnassingbé contre la volonté du peuple togolais dans le cadre des prochaines élections au Togo.

Pour le collectif sauvons le Togo, le processus électoral qui vient de porter Macky Sall à la tête du Sénégal montre que la démocratie est possible en Afrique et l’élection du Président François Hollande qui semble susciter un espoir au sein des forces démocratiques des populations togolaises ne doit pas rester à l étape de rêve.

« Le rêve de voire une France qui laisse les peuples choisir leurs propres dirigeants en toute liberté comme le peuple française l’a fait le 6 mai dernier doit impérativement devenir une réalité pour le peuple du Togo », écrit le collectif Sauvons le Togo.

Vos Commentaires et Reactions

1 COMMENT

  1. Oui, ce processus qui vient de sacrer le nouveau président sénégalais prouve que la démocratie est possible en Afrique noire. Mais faut-il que l’opposition sache faire bloque derrière un seul candidat, décidé à battre le président en place depuis des années. Ce qui est justement le cas dans ce pays, le Sénégal.
    Quant au Togo, je doute fort de cette capacité à faire bloque, et à battre Faure. Si ces soit-disant opposants ne se chamaillent pas, sans savoir au juste ce qu’ils veulent, chacun d’entre eux ne cherche que son intérêt.
    Ils sont opposants depuis des années, et ils ne se sont jamais entendus à se regrouper dans les moments importants. Divisés, ils ne réussiront jamais à porter l’un d’entre eux au pouvoir comme Macky Sall. Et à chaque élection, le président Faure doit se frotter les mains et bien rire en douce.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here