Châtiments corporels : un instit’ s’illustre

3
316

Le jeudi 28 avril dernier, un instituteur a violemment battu les élèves de 3 classes différentes. La scène se passe à l’Ecole primaire catholique de la Grande mission à Atakpamé.

Furieux par le bruit qu’émettaient les élèves en l’absence de leurs enseignants, l’instituteur a tout simplement déversé sa colère sur eux en les bastonnant à coup de caoutchouc. Il a débuté par sa propre classe et est rentré en trombe dans deux autres classes où il a accompli la même besogne.

Ne faisant pas attention aux parties du corps des enfants, il les a chicoté comme bon lui semble blessant certains d’entre eux. Les enfants sont sortis traumatisés avec des blessures au bras, aux dos et sur d’autres parties du corps. Pour justifier son acte devant les collègues, l’instituteur a affirmé qu’il était en train de mettre de l’ordre.

Vos Commentaires et Reactions

3 COMMENTS

  1. hum…
    faut pas abuser…a la fin ils oublient meme pourquoi on inflige des chatiments et comment!!!cest domage…

  2. Cet instit aurait pu donner à ces élèves une punition qui consiste à recopier plusieures fois une phrase de moral au lieu de les torturer. Que ca soit la dernière et la 1ere fois,si non la prochaine fois c´est la direction de l´école qui expliquera à la justice pourquoi elle emploie un tortionnaire comme un instit.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here