Conversations avec des Togolais – Bilan 2011: Akati Fisher PATALAKI

Togozine: Bonjour …. Comment allez-vous?
Akati Fisher PATALAKI: Je vais bien par la grâce de Dieu

Togozine: 2011 fut une année intéressante au Togo pour de nombreuses raisons, que pensez-vous qu’on se souviendra de 2011, quand l’histoire regarde en arrière?
Akati Fisher PATALAKI: Oui, beaucoup de choses mais je ne parlerai que de l’élection du Togo au conseil de sécurité ce n’est un trophée mais pour moi mon pays se hisse par les autres nations et ceci est une grande joie pour moi. Beaucoup de choses mais principalement dans la ville où je vis je veux parler de Kara, pour la 1ère fois de son histoire la ville a été secouée par une manifestation que l’on attribuait à la ville de Lomé et précisément au quartier Bè. Cette année a été marquée aussi par une succession de grèves dans presque tous les domaines.  Je crois que notre pays est véritablement dans un tournant pouvant le pousser en avant comme en arrière selon la manière dont ces crises seront gérées.

Togozine: Qui sont les personnes que d’après vous la diaspora togolaise a besoin d’apprendre à connaître, car ils portent beaucoup de potentiel pour l’avenir.
Akati Fisher PATALAKI: Je dirai tout simplement les jeunes. Ils ont beaucoup de choses à dire mais il n’y a personne pour les écouter ou on fait semblant de les écouter. Et après lorsqu’on quitte ce qui est dit est mis aux oubliettes c’est dommage comme cela.

Togozine: Qu’êtes-vous impatient de voir arriver en 2012?
Akati Fisher PATALAKI: En ce qui me concerne trouver un boulot pour mieux m’occuper des miens, et qu’il ait un dialogue franc entre le pouvoir et la jeunesse et que notre gouvernement tienne parole, assez les promesses qui ne se réalisent jamais ; que les députés reviennent souvent à la base pour savoir ce qui ne va pas au moins une fois trimestre ou semestre. Savez-vous au cours de la période des élections ils sont là avec vous on peut leur parler quand on veut, après qu’ils soient élus ils disparaissent et lorsqu’ils reviennent peut être lors d’une cérémonie ou autre chose, tente d’avoir une audience c’est impossible parfois on te donne quelques miettes  pour te dire qu’il est occupé et ceci est pour la route comme si on était venu pour ça.

Togozine: Quels sont les défis que le Togo doit résoudre en 2012 afin de se positionner stratégiquement pour tirer parti des opportunités futures?
Akati Fisher PATALAKI:  Plus de communication entre les pouvoirs et la base car c’est de là partent toute contestation.  Prendre le problème de la jeunesse au sérieux. Nous sommes nombreux à chômer dans ce pays et aucun moyen pour se créer sa propre activité malgré les structures qu’ils ont mis en place ce qui ne profite qu’aux même personnes et cela irrite beaucoup donc il faut dire qu’il ya beaucoup de frustrés dans ce pays.

Sérieusement traité le problème des étudiants. Le problème des salaires s’ils ne sont pas revus à la hausse les fonctionnaires seront toujours en colère. Les politiques doivent revoir leur copie ils nous fatiguent toujours avec les mêmes problèmes il faut qu’on sache où et à quel moment mettre un peu d’eau dans son vin pour le bien du pays, ah je ne pense pas donner des conseils à qui que ce soit mais mais c’est mo point de vu personnel. Je crois ce sont les quelques points qui sont déjà le début et ensuite d’autres en suivront

Togozine: Vous êtes dans le monde des blogs? Quels conseils donneriez-vous à des jeunes togolais qui veulent jouer dans ce secteur en 2012?
Akati Fisher PATALAKI: Rire je ne suis qu’un débutant et je crois que mes aînés  (Gerry Taama, Sylvio Combey, Tadégnon …) que je lis souvent pourront mieux nous conseiller mais néanmoins je peux dire qu’il est important que nous parlions de ce dont nous sommes sûrs et avons des preuves et ne pas affoler des gens pour ne pas nous attirer des problèmes. Ce que tu as écris va te faire arrêter et tu vas crier au musellement de bloggeurs. Et surtout comme me l’a dit un jour Noël Tadégnon quand on reprend les écrits de quelqu’un il faut le signer par son nom et son url, cela a été une grande leçon pour moi.

Togozine: Merci très cher pour votre temps …. , Un dernier mot pour nos lecteurs?
Akati Fisher PATALAKI: je dirai bonnes fêtes de fin d’années que Dieu bénissent tous les membres de ma famille tous les togolais et au monde entier.

Togozine: Happy New Year 2012, et que Dieu vous bénisse.
Akati Fisher PATALAKI: Amen ! Et qu’il vous bénisse merci !


avatar Soumis par le 26 Dec 2011 dans la/les categories A La Une, Interviews. Pour rester informés des commentaires de cet article, vous pouvez souscrire au flux RSS 2.0. Togozine encourage les débats. Veuillez laisser vos commentaires en bas des articles. Les opinions des rédacteurs/personnes mentionnées sont fournies comme telles et ne reflectent pas systématiquement l'opinion du magazine.

Vos Commentaires et Reactions

Laissez Vos Commentaires Ici



Rejoignez-Nous Sur Togozine











Log in | Born of the vision of Eryck



BACK TO TOP