Conversations avec des Togolais – Bilan 2011: Delali Attiopou

Togozine: Bonjour Mme Attiopou Comment allez-vous?
Delali Attiopou: Bonjour Togozine, je vais aussi bien que quelqu’un qui a retrouvé pour quelques temps sa terre natale : Heureuse, sereine et pleine d’espoir.

Togozine: 2011 fut une année intéressante au Togo pour de nombreuses raisons, que pensez-vous qu’on se souviendra de 2011, quand l’histoire regarde en arrière?
Delali Attiopou: L’Histoire se souviendra en 2011, Que ceux que nous avions érigés en géant avaient au final des pieds d’argile. Aussi bien au niveau de la politique que de l’économie, des forteresses dites imprenables sont tombées. Elle nous a emmené à revoir nos standards, et à saisir l’importance des fondations saines au-delà de la hauteur de l’édifice.
Au Togo, malheureusement je n’ai pas eu la sensation d’un changement important que ce soit au niveau des personnes que des méthodes. Je n’ai pas senti mon pays évoluer ou faire sa « mue » politique cette année, même si indéniablement cette année a marqué son retour sur la scène politique internationale .

Ceux que j’aimerais mettre à l’honneur cette année ce sont les Jeunes, dont la frustration a été cristallisée par les étudiants, qui n’ont eu de cesse de crier leur ras le bol depuis juin dernier, jusqu’à ce jour. Mon espoir est que l’Histoire puisse se souvenir que 2011 fut l’année où les gouvernants de notre pays ont saisi l’enjeu que représentaient la jeunesse et son bien être.

Togozine: Qui sont les personnes que d’apres vous la diaspora togolaise a besoin d’apprendre à connaître, car ils portent beaucoup de potentiel pour l’avenir.
Delali Attiopou: Des modèles de succès dans le leadership, qu’il soit politique, social, ou entrepreneurial. J’insiste sur le succès, car la diaspora est pétrie de bonne intentions et de belles idées, mais il nous manque des ingrédients essentiels tels que l’organisation, la ténacité, l’abnégation, la discipline et certainement l’unité. Je pense que nous aurions tout intérêt à perdre un peu de notre légendaire égo togolais, pour choisir nos modèles non en fonction de la notoriété ou de l’affectif mais sur le critère du Résultat. Car c’est essentiellement ce qui fera la différence dans notre pays.

Togozine: Qu’êtes-vous impatient de voir arriver en 2012?
Delali Attiopou: Le changement…dans les méthodes.

Togozine: Quels sont les défis que le Togo doit résoudre en 2012 afin de se positionner stratégiquement pour tirer parti des opportunités futures?
Delali Attiopou: Trouver sa voie et ses avantages concurrentiels pour tirer le meilleur parti des mutations économiques et monétaires à venir. Il sera important d’allier anticipation et réactivité.

Nous sommes à l’orée de ce qui pourrait être le plus grand succès ou un des plus grand gâchis de notre histoire.

Nous ne pouvons plus nous permettre de penser qu’à l’échelle togolaise. Une véritable intégration économique et monétaire sous régionale est indispensable pour faire front commun et défendre les intérêts de nos territoires. Cette nécessité devra aussi influer nos choix politiques. En 2012, il est important que nous comprenions que nous avons en nous les choix qui poseront les fondements du Togo que nous voulons construire demain. Nous devons savoir pourquoi nous sommes engagés et pourquoi nous luttons. Nous ne saurions plus suivre un Nom mais des idées, des valeurs, un plan de construction cohérent. Ce n’est qu’ainsi que nous obligerons ceux qui nous gouvernent ou prétendent à le faire, à nous donner autre chose que des frissons et des émotions. La génération qui constitue le nouvel auditoire de la classe dirigeante actuelle ne se laisse plus abuser par des histoires enchantées de dragons et de gentils princes. Elle ne veut pas qu’on lui raconte l’histoire, elle veut l’écrire et y participer : Pour se faire, il faudra lui soumettre plus que des slogans des idées et un plan d’action cohérents. Il faudra Dire ce que l’ont Est, et faire ce que l’on dit. Je pense que les années qui viennent à nous se feront le tombeau de la politique des intentions et le berceau de la politique du résultat.

Togozine: Vous êtes dans le monde de l’activisme social? Quels conseils donneriez-vous à des jeunes togolais qui veulent jouer dans ce secteur en 2012?
Delali Attiopou: J’aimerais leur dire que dans un pays ou plus de 60% de la population vit sous le seuil de la pauvreté, ou les secteurs comme l’éducation et la santé ont accumulés tant de retard, la politique ne saurait se donner autre priorité que ce que certains aiment à appeler « humanitaire ». J’aimerais leur dire qu’investir dans l’humain est un travail parfois ingrat mais nécessaire.

La posture dans laquelle nous allons sur ce terrain est aussi importante. Il ne s’agit pas de faire de la charité, mais de réveiller des potentiels et de redonner aux gens leur dignité. Raison pour laquelle il ne saurait être question de donner des restes mais de faire prendre conscience à chaque personne qui croisera notre route, qu’il a en lui une partie de la solution togolaise, qu’il est important de pallier à ce qui lui manque pour développer son potentiel, afin qu’il puisse demain ne plus être un poids mais un élément porteur de la société, c’est la raison pour laquelle la formation, et le coaching sont primordiaux.

Nous devrions aussi bannir progressivement de nos schémas de réflexion la mentalité de l’aide pour la remplacer avec celle de l’investissement. Et du partenariat « donnant-donnant ».

Togozine: Merci tres cher pour votre temps …. , Un dernier mot pour nos lecteurs?
Delali Attiopou: Le meilleur est devant nous, et l’avenir nous appartient.

Togozine: Happy New Year 2012, et que Dieu vous bénisse.
Delali Attiopou: Longue Vie à Togozine et une pluie de Bénédictions sur toute l’équipe .


avatar Soumis par le 28 Dec 2011 dans la/les categories A La Une, Interviews. Pour rester informés des commentaires de cet article, vous pouvez souscrire au flux RSS 2.0. Togozine encourage les débats. Veuillez laisser vos commentaires en bas des articles. Les opinions des rédacteurs/personnes mentionnées sont fournies comme telles et ne reflectent pas systématiquement l'opinion du magazine.

Vos Commentaires et Reactions

Laissez Vos Commentaires Ici



Rejoignez-Nous Sur Togozine











Log in | Born of the vision of Eryck



BACK TO TOP