Conversations avec des Togolais – Bilan 2011: Giani Akuètè Mathey-Apossan

Interview avec Giani Akuètè Mathey-Apossan de LA CAPITALE. Sarl (en face du parcking extérieur de la BCEAO).

Togozine: Bonjour Giani Akuètè Mathey-Apossan! Comment allez-vous?
Giani: Bonjour, Dieu merci ça va. Je tiens à vous présenter tout d’abord mes excuses pour le retard accusé avant de répondre à cette interview et à vous remerciez pour l’attention accordée à ma modeste personne.

Togozine: 2011 fut une année intéressante au Togo pour de nombreuses raisons, que pensez-vous qu’on se souviendra de 2011, quand l’histoire regarde en arrière?
Giani: 2011 ? Je dirai que j’ai presque déjà oublié cette année, car je fais parti de ceux qui préfèrent vivre le présent pour assurer l’avenir.  Néanmoins étant dans le domaine entrepreneurial,

je pourrai parler du 1er forum de la jeunesse togolaise auquel j’ai été invité en tant que jeune entrepreneur représentant le 1er arrondissement de Lomé. Je suis surtout triste que ce forum n’ai pas pu en mon sens donner du concret, ni de fonds pour permettre l’essor de l’entrepreneuriat, ni de meilleures conditions fiscales pour les jeunes entrepreneurs, ni de concret pour offrir aux jeunes des conditions particulières d’accès au crédit, ni une partie du budget togolais consacré (à ce que je sache) spécifiquement à l’entrepreneuriat des jeunes. Je leur donne le mérite d’avoir lancé le chantier de ce forum qui se tiendra tous les deux ans.

Je peux citer aussi la célébration du 1er  anniversaire de LA CAPITALE.Sarl. A peine 1 entreprise créée sur 100 arrive à dépasser 1 an d’existence. Nous sommes heureux d’avoir pu réaliser cet exploit dans un contexte aussi difficile que le Togo.

Je ne passerai pas sous silence la création du CJCET (Conseil des Jeunes Chefs d’Entreprises du Togo) qui se veut le rôle du patronat des jeunes entrepreneurs afin de défendre les intérêts de ceux-ci ou besoin se fera sentir.  C’est une idée très géniale qui pourrait nous permettre de nous prendre en charge et de pallier nous même, jeunes chefs d’entreprises aux manquements du forum de la jeunesse, de proposer des textes à l’assemblée nationale en faveur de l’entrepreneuriat des jeunes. Malheureusement, la création de ce conseil ne se limite qu’à une seule réunion du bureau après l’Assemblée Générale constitutive.

Togozine: Qui sont les personnes que d’apres vous la diaspora togolaise a besoin d’apprendre à connaître, car ils portent beaucoup de potentiel pour l’avenir.
Giani: La fameuse diaspora togolaise, j’admire sincèrement l’intérêt qu’elle porte toujours au Togo bien que loin. Comme on le dit souvent « loin des yeux, proche du cœur ». Mais personnellement, je suis déçu de voir certains venir en donneurs de leçons (au lieu qu’on crée ensemble une synergie) car il existe de la matière ici chez nous qu’il ne faut pas du tout ignorer.  La charité bien ordonnée ne commence que par soi-même. Je citerai Giani et Giana, ces deux jeunes hommes, jumeaux qui ne cessent de m’étonner chaque jour que Dieu fait, de vrais hommes de caractères. Je m’en voudrais d’oublier le groupe G.I.T.A (God Is The Answer) qui est composé de cinq membres dont un architecte, un génie civil, un ingénieur informaticien, un responsable des ressources humaines et un manager (en ma modeste personne), groupe qui est à la genèse de notre société LA CAPITALE.Sarl.

Il y a tellement de jeunes auxquels je pense simultanément, Sam KODO qui est ma découverte, une surprise, jeune avec un BAC littéraire qui de manière autodidacte à appris le langage C, conçoit lui-même ses petits robots, le monsieur qui fabrique sa propre boisson à base de citronnelle (Emcy Boisson que nous commercialisons à LA CAPITALE). Je préfère m’arrêter là au risque d’aligner certains et d’oublier d’autres. Que ceux qui pensent que je les ai oublié ne le prennent pas mal.

Togozine: Qu’ etes-vous impatient de voir arriver en 2012?
Giani: Je n’attends pas de miracles, mais je souhaiterai des conditions socio politiques plus apaisées en accord surtout avec la volonté des  togolaises et togolais, pour que ce pays qui est nôtre puisse accorder à ses filles et fils de prospérer sans se sentir bien dès fois obligé d’aller chercher le bonheur ailleurs.

Togozine: Quels sont les défis que le Togo doit résoudre en 2012 afin de se positionner stratégiquement pour tirer parti des opportunités futures?
Giani: Je n’aime pas discuter politique mais le problème du Togo est d’abord politique. J’écoute ci et là que les dirigeants actuels ont de la volonté, manifestée par les grands travaux lancés. C’est peut être vrai mais permettez moi d’en douter. Si cette volonté est si grande, c’est au premier mandat (quinquennat) que la constitution devrait être modifiée pour revenir qu’à deux mandats. Je ne conçois plus qu’au 21ème siècle, l’on puisse faire 15 ans voir plus au pouvoir (j’attends de voir). Assainir la justice togolaise pour créer un climat d’affaire favorable est un défi majeur pour le Togo, afin de donner d’abord confiance aux opérateurs économiques que nous sommes et ensuite aux potentiels investisseurs étrangers.

Cela fait plus de 5 ans qu’on nous parle du F.A.I.E.J (Fonds d’Appui aux Initiatives Economiques des Jeunes) depuis le temps du Ministre de la Jeunesse Antoine FOLLY, en passant par Mme BITO et aujourd’hui Mme TOMEGAH-DOGBE. Ce fonds s’élevant environ à 1,5 milliard de F CFA  devrait résoudre les problèmes de garantie des jeunes en venant en caution de 1ère intention auprès des institutions financières. Ce fonds n’a jamais été opérationnel et mon souhait est qu’il le soit cette année avec des conditions d’éligibilité impartiales et accessibles à tout jeune sérieux et crédibles. Nos frères béninois nous ont fait l’honneur de nous inviter à l’AG constitutive du FEJEC-BENIN (Fédération des Jeunes Chefs d’Entreprises du Bénin), sœur du CJCET, le 24 novembre 2011. Au Bénin à côté, ils ont un fonds pareil de 15 milliards de F CFA qui accordait des crédits directs aux jeunes et un cadre de concertation et de dialogue permanant des jeunes avec le PR (diaspora y compris) a été mis en place dont le coordonateur national est M Guy MITOKPE. Sachant que le développement de l’Afrique passe forcement par la création de richesse, il est important de ne pas oublier la jeunesse, force motrice de ce développement, qui au Togo représente environ plus de 65% de la population. Je souhaiterai voir au budget 2013, un montant raisonnable consacré rien qu’à l’entrepreneuriat des jeunes.

Permettez-moi de vous annoncer qu’en 2012, LA CAPITALE. Sarl fêtera par la grâce de Dieu non seulement ses deux (2) ans d’existence, mais aussi nous construirons sur place une petite unité de production.

Togozine: Vous êtes dans le monde des PME surtout dans la restauration et la maintenance auto? Quels conseils donneriez-vous à des jeunes togolais qui veulent jouer dans ce secteur en 2012?
Giani: Que ce soit dans nos DAS (Domaines d’Activité Stratégiques) ou d’autres, l’amour, la foi, la persévérance doivent être inscrit en eux. « Love still the motivation ». Si l’amour est votre motivation, rien ne pourra vous arrêter (1corinthiens13 :4 à 7). Vous avancerez comme un couteau chaud dans du beurre froid comme j’ai l’habitude de le dire. Des obstacles, de la mauvaise foi, il y en aura toujours. C’est difficile, mais ce n’est pas impossible. Le monde, vos parents, vos amis, votre entourage  essayeront de vous dire qui vous êtes, ce que vous devez faire. Osez dire non à tous et agissez avec foi, persévérez même si c’est dur, l’aboutissement sera forcement heureux. C’est à vous seul de montrer à ce monde, votre sérieux, vos potentialités, de vous affirmer, de dire qui vous êtes, d’écrire votre histoire avec manière et en lettre de diamant. Papa Madiba dit «  je suis capitaine de mon âme et maître de mon destin ». Je ne crois pas en les autres mais en Dieu et en moi-même (Esaie2 :22 et proverbes10 :22). Si vous arrivez à voir juste 1mm plus loin que le bout de votre nez, vous pourrez faire le tour de la terre. Ajouter à tout cela une bonne dose d’humilité et de crainte de Dieu malgré votre nature charnelle faible vous serez à coup sur un vainqueur.  Il n’est pas condamnable, dans aucun pays du monde qu’un jeune cherche à gagner honnêtement sa vie. Aucun dirigeant ne peut condamner cela (opposant ou pouvoir en place). Eviter d’être instrumentalisé par les politiques en tant que jeune est primordial. Je crois plus que tout, non j’exerce ma foi en mon pays et il est temps qu’on parle du rêve togolais et c’est à nous de l’incarner. Partir de la survie pour aller à la stabilité, de la stabilité au succès et du succès à l’impact. Pour vous encourager je me citerai

« Je préfère être intègre et être sans amis que d’être hypocrite et menteur pour en avoir 10 000 ».
« Si le bonheur de toute la jeunesse africaine était aux mains du diable, j’irai le lui arracher avec rage, fougue et sagesse, et ce, sans me tacher les mains ».

« Je suis gagnant dans l’âme avant d’être battant dans la chair ».

Togozine: Merci tres cher pour votre temps …. , Un dernier mot pour nos lecteurs?
Giani: Love still the motivation. G.I.T.A

Togozine: Happy New Year 2012, et que Dieu vous bénisse.
Giani: Merci à toute l’équipe de Togozine, à ma famille, à mes collaborateurs sans lesquels je ne peux rien, à G.I.T.A (on est ensemble les gars),  à nos clients, à tous ceux qui aiment et portent dans leur cœur et prière LA CAPITALE. Sarl, à tous nos partenaires, à la terre de nos aïeux le Togo et surtout au Dieu d’Abraham, pourvoyeur de toute chose.

Happy New Year 2012. Dieu vous bénisse.


avatar Soumis par le 18 Jan 2012 dans la/les categories A La Une, Interviews. Pour rester informés des commentaires de cet article, vous pouvez souscrire au flux RSS 2.0. Togozine encourage les débats. Veuillez laisser vos commentaires en bas des articles. Les opinions des rédacteurs/personnes mentionnées sont fournies comme telles et ne reflectent pas systématiquement l'opinion du magazine.

Vos Commentaires et Reactions

Laissez Vos Commentaires Ici



Rejoignez-Nous Sur Togozine











Log in | Born of the vision of Eryck



BACK TO TOP