Dispersion d’une manifestation de l’opposition

La gendarmerie et la police n’ont pas perdu du temps ce matin du 18 avril 2010 pour disperser à coup de gaz lacrymogènes les militants de l’UFC à leur siège au quartier Lom Nava, alors qu’ils venaient pour organiser une marche pacifique de contestation des résultats des élections du 4 mars passé.

On a enregistré au moins 2 blessés, quelques arrestations et un bouclage total de part et d’autre de la route menant vers le siège du parti durant plus de 4 heures.Quelques motos des conducteurs de taxi-moto qui étaient présent pour la manifestation auraient été ramassés.

Les voitures de la gendarmerie et de la police ont circulé pendant plusieurs heures dans les quartiers de Lom Nava, Gnagna, Babamè, Akpéssèmè, Houdou et Doulassamé pour intimider les militants et sympathisants de l’UFC. Certains ont été arrêtés pour avoir pris des photos ou tenter de prendre des vues, mais ont été relâchés après.


avatar Soumis par le 20 Apr 2010 dans la/les categories Actualités. Pour rester informés des commentaires de cet article, vous pouvez souscrire au flux RSS 2.0. Togozine encourage les débats. Veuillez laisser vos commentaires en bas des articles. Les opinions des rédacteurs/personnes mentionnées sont fournies comme telles et ne reflectent pas systématiquement l'opinion du magazine.

Vos Commentaires et Reactions

Laissez Vos Commentaires Ici



Rejoignez-Nous Sur Togozine











Log in | Born of the vision of Eryck



BACK TO TOP