Elections législatives prochaines au Togo, le découpage électoral au centre des débats à l’ANC

0
3593

L’Alliance Nationale pour le Changement réagit par rapport à la question du projet de découpage électoral. Le parti s’inspire d’un article publié par le journal Focus Infos, un journal privé du Togo qui aurait publié selon l’ANC un projet de découpage électoral sur lequel travaillerait le gouvernement et qui établirait à 97 le nombre de sièges de députés à l’Assemblée Nationale.

En début de semaine, l’ANC fait une analyse critique qui permet de démasquer une fois encore les supercheries du régime RPT lorsqu’il s’agit de régler les grandes questions liées à l’apaisement du climat politique, à la mise en œuvre des réformes constitutionnelles et institutionnelles et à l’amélioration du cadre électoral au Togo. »

Le parti membre du front républicain pour le changement trouve que le seul critère objectif à caractère scientifique sur lequel doit être fondée une opération de découpage électoral au Togo, est le critère démographique, mis en évidence par le quotient de représentativité. Il ajoute que c’est sur la base de ce quotient que doivent s’opérer les ajustements nécessaires qu’appellent les spécificités des régions, préfectures, ou circonscriptions électorales, de manière à répondre à la problématique d’un découpage électoral équitable.

« L’attribution de 3 sièges supplémentaires à la commune de Lomé et de 5 sièges supplémentaires à la préfecture du Golfe n’est qu’un subterfuge destiné à abuser la communauté internationale, notamment l’Union Européenne, en laissant croire un règlement juste de l’iniquité dont le Sud du pays est victime relativement à sa représentation à l’Assemblée Nationale. » soulignent les Responsables du parti qui fulminent aussi que le projet gouvernemental est loin d’apporter à la question cruciale du découpage électoral au Togo, la réponse adéquate qu’attendent les populations Togolaises.

« Tout comme la question de la limitation du mandat, le mode de scrutin, les conditions d’éligibilité ou le fichier électoral, le découpage électoral fait partie du dispositif fait partie du verrouillage du système politique Togolais, qui permet la reproduction à l’infini des victoire frauduleuses par lesquelles le système RPT se maintient abusivement au pouvoir », martèle la formation politique qui conclue que l’alternance démocratique exige que les populations togolaises se mobilisent massivement pour faire sauter tous ces verrous.

Vos Commentaires et Reactions

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here