Les étudiants manifestent contre la mauvaise application du système LMD

LMD

License, Master et Doctorat: seuls ces dîplomes ont de la valeur à Lomé depuis 2007

Comme les étudiants de la FLESH(Faculté des lettres et sciences humaines) Mercredi 9 Juin, les étudiants de la FDD(faculté de droit) et de la FASEG(Faculté des sciences économiques et de gestion) ont manifesté le 11 juin leur mécontentement suite à la mauvaise application du système LMD dans leurs facultés.

Ils demandent l’annulation de certaines notes minables infligées par certains enseignants. Mais voila ! Tôt le jeudi 11 juin,  je les forces de l’ordre ont investi tous les coins et recoins du campus universitaire créant ainsi une panique générale dans l’Etablissement. Mais c’était sans compter sur la détermination des étudiants décidés à recevoir une réponse des autorités à leurs revendications. Ainsi, les Assemblée Générales ou AG comme ils ont coutume de l’appeler, ne connurent pas le même déroulement dans les 2 facultés. En effet la rencontre de la FASEG qui devrait se tenir à l’amphi 1000 a été annulée par les organisateurs à cause de l’important dispositif sécuritaire qui entourait la salle et aussi parce que les FASEGOIS sont très réputés pour leurs insoumissions et la situation pouvait dégénéré à tout moment.
A la faculté de Droit ce n’était pas la même ambiance car la rencontre débuta à 8 heures au lieu de 7 heures comme prévu et l’on pouvait entendre les étudiants qui scandaient : «LMD mal appliqué » ou des chants qui leur sont propres. On pouvait lire sur des pancartes qu’il tenaient le nom de certains enseignants réputés « Hacheurs » et d’autres encore plus provocateurs n’hésitaient pas à scander « Sôdja qui n’ a même pas le BEPC à quoi à voir dans les manifestations d’étudiants » et ceci, malgré l’important nombre de gendarmes et de policiers déployés sur le terrain.
Puis soudain, c’est la frayeur les étudiants s’adonnèrent par 2 fois de suite à une brève course après qu’un des leur fut attaqué par les gendarmes . Mais fausse alerte ce n’était qu’un petit problème entre un étudiant et un élément de la police universitaire, l’instance chargé d’assurer la sécurité sur le campus. Voyant la pression monter, le chef du détachement des gendarmes prit la parole pour rassurer les apprentis juristes en affirmant qu’il ne sont pas venu pour eux mais qu’ils ont été envoyés par leurs supérieurs encadrer un autre mouvement organisé par le MEET (Mouvement pour l’Epanouissement de l’Etudiant Togolais). C’est un mouvement d’étudiants réputé très violent et qu’ils ignoraient que la FDD organisaient aussi quelque chose. Peu après le MEET est arrivé et voyant la situation, ils ont sursis leur manifestation. Le calme revint peu après 13heures car le MONDIAL 2010 débutait. C’est ainsi que la plupart des étudiants ont désertés les lieux laissant sous les arbres les forces de l’ordre. Et surtout aussi parce que les délégués les ont rassuré. Les délégués ont annoncé qu’ils ont reçu un coup de fil du recteur de l’Université déclarant qu’il donnerait une réponse à leurs revendications d’ici mardi.
Rappelons que le système LMD a été instauré à l’Université de Lomé depuis 2007 et depuis n’est pas toujours apprécié des étudiants. Selon eux, l’Université ne dispose pas encore de ressources nécessaires pour appliquer ce système.

Illustration Flick/chekobero


avatar Soumis par le 15 Jun 2010 dans la/les categories A La Une, Actualités, Éducation. Pour rester informés des commentaires de cet article, vous pouvez souscrire au flux RSS 2.0. Togozine encourage les débats. Veuillez laisser vos commentaires en bas des articles. Les opinions des rédacteurs/personnes mentionnées sont fournies comme telles et ne reflectent pas systématiquement l'opinion du magazine.

Vos Commentaires et Reactions

Laissez Vos Commentaires Ici



Rejoignez-Nous Sur Togozine











Log in | Born of the vision of Eryck



BACK TO TOP