Revue de Presse: L’IDH placée mercredi sous administration provisoire

 Le Prix Nobel Muhammad Yunus,  promoteur de la microfinance

Le Prix Nobel de la Paix 2006, Muhammad Yunus, promoteur de la microfinance : l'agonie de l'IDH remet-elle en cause plusieurs fondements de la microfinance ou s'agit-il d'erreur de gestion

L’institution de micro-finance « Investir dans l’humain » (IDH-Togo) a été placée mercredi sous administration provisoire, révèle Républicoftogo.com. L’ IDH n’est pas lui un Groupe d’intérèt économique (GIE) comme ReDéMaRe mais une institution de microfinance. Alors que se passe-t-il avec IDH exactement ?

L’institution agonise depuis quelques semaines. Les autorités viennent à la rescousse et se pointent au chevet de IDH.  C’est comme dans une pièce de théâtre. Selon le communiqué officiel publié par le ministre de l’Economie et des Finances, un audit opéré par les services compétents a révélé de graves difficultés financières. Le gouvernement a donc décidé de dissoudre tous les organes d’administration d’IDH et la mettre sous tutelle en attendant de trouver les moyens permettant son redressement.

Crée dans les années 2000 par l’ancien Premier ministre Kwassi Klutsè (1996-1999), IDH Togo est très bien implantée dans le pays où elle propose de la micro-finance de proximitié. Cette décision intervient quelques jours après la suspension par les autorités du GIE « ReDéMaRe » suspecté de fraude financière. La IDH sous administration provisoire de l’Etat donc .

Pas de poursuite judiciaire à l’encontre de Kwassi Klutsè, déplore LIBERTE de ce mercredi. Alors quel sort pour les adhérents maintenant ?ET TINGO-TINGO se demande si l’Etat pourra sauver ces adhérents ?

Il s’agit bien d’une dette de plus de 9 milliards de FCFA. Le sujet intéresse aussi FORUM DE LA SEMAINE de ce vendredi qui affiche à sa première page ceci :

L’étau se resserre autour de Kwassi Klutsè et de l’IDH.

L’écriteau en noir baigne dans une coloration bleu-ciel. La couleur noire pour montrer l’agonie de l’institution et de ses adhérents et le bleu-ciel pour donner de l’espoir à ses adhérents qui croupissent dans la galère. A présent l’institution de Microfinance IDH est mise sous administration judiciaire conduite par Kodzo Mablé et ses comptes feront très prochainement l’objet d’un audit global permettant de mesurer l’ampleur des difficultés qu’elle traverse en ce moment. Pour le journal,  la question la plus préoccupante est de savoir si la société peut offrir des plans de sauvetage et pourra être redressé. Le quotidien privé poursuit:

A supposer qu’elle offre sous la conduite de l’administrateur un plan de redressement sérieux et qu’in fine elle parvienne à renaitre de ses cendres, ce ne sera qu’ une bonne chose pour l’environnement des affaires au Togo et un grand soulagement pour les nombreux Togolais en situation de détresse due à la banqueroute de l’institution.

Illustration FlickR/amioascension


avatar Soumis par le 31 Jul 2010 dans la/les categories A La Une, Actualités, Économie. Pour rester informés des commentaires de cet article, vous pouvez souscrire au flux RSS 2.0. Togozine encourage les débats. Veuillez laisser vos commentaires en bas des articles. Les opinions des rédacteurs/personnes mentionnées sont fournies comme telles et ne reflectent pas systématiquement l'opinion du magazine.

Vos Commentaires et Reactions

Laissez Vos Commentaires Ici



Rejoignez-Nous Sur Togozine











Log in | Born of the vision of Eryck



BACK TO TOP