Interview: M. Adanbounou, Président du Collectif des Jeunes pour le Développement(CJD)

Le Collectif des jeunes pour le développement encourage la Commission Vérité Justice Réconciliation à poursuivre le reste de ses travaux et invite les Membres du CPDC à faire encore plus de patriotisme car l’avenir du Togo en dépend. Kovi Adanbounou s’explique à nos micros.

M. Adanbounou Bonjour, vous êtes le Président du Collectif des Jeunes pour le Développement(CJD). Vous avez suivi avec attention les travaux de la CVJR, une commission mise en place par le Chef de l’Etat Togolais pour faire la lumière sur les violations des droits de l’homme que le Togo a connues de 1958 à 2005, alors comment avez-vous trouvé ces audiences ?

Président : Merci beaucoup pour la question. J’avoue sincèrement que nous avons été touchés au sein du CJD par certains exposés lors des audiences. Et je voudrais dire à la population que nous avons tous traversé des moments difficiles dans notre pays. Et le travail de la CVJR il faut le reconnaitre c’est juste de panser les plaies. Nous devons comprendre que nous devons tous être interpelés par ce passé douloureux qui parfois provient de l’arrogance de certains hommes, des actes de tribalisme et le refus de partage par d’autres et à la fin le résultat a été très très médiocre.

Avez-vous de l’espoir par rapport aux travaux de cette commission puisque, il y a déjà certains qui lancent un discrédit sur ce qui est en train d’être fait ?

Président : j’ai de l’espoir. Parce que si je vois Logo Dossouvi, Ihou et Jean dégli,. Ces gens qui peut-être ont la pierre à la place de leur cœur involontairement par rapport à ceux qu’ils ont subi, et si la CVJR a réussi à les faire parler, je pense que la Commission est à féliciter.  Les problèmes que nous avons connus ont opposé toutes les ethnies. Ce n’était pas seulement entre les Kabyès et les Ewé mais c’était aussi entre les Ewe et les Mina ainsi de suite. Je pense que nous devons prendre une journée et réfléchir sur nos problèmes. Et que ceux qui ont offensé leurs prochains arrivent à demander pardon pour pouvoir faire disparaitre les haines des cœurs.

M. le Président si on parlait un peu du CPDC qui propose  un Régime présidentiel pour le Togo et que l’article 59 de la Constitution Togolaise modifie le mandat présidentiel à deux. Et là certains voient l’actuel Président de la République se présenter encore s’il le désire en 2015, la vision du Collectif des Jeunes pour le Développement ?

Président : le Togo restera le Togo et le développement du pays nous incombe tous. Si le Président Faure décide de faire un mandat encore, nous au collectif, nous le soutenons. Ce n’est pas une question de personne. C’est une question de développement. Si demain, Faure Gnassingbé ne répond plus aux critères de développement et de paix, nous lui demanderons de partir. Nous, nous sommes là pour le Togo. Notre parti politique, c’est le Togo et notre candidat, c’est le développement. Pour la suite des travaux du Cadre permanent de dialogue et de concertation, j’invite les Membres à encore faire plus preuve de patriotisme car l’avenir du Togo en dépend.

Monsieur le Président merci

Président : Merci aussi


avatar Soumis par le 12 Dec 2011 dans la/les categories Interviews. Pour rester informés des commentaires de cet article, vous pouvez souscrire au flux RSS 2.0. Togozine encourage les débats. Veuillez laisser vos commentaires en bas des articles. Les opinions des rédacteurs/personnes mentionnées sont fournies comme telles et ne reflectent pas systématiquement l'opinion du magazine.

Vos Commentaires et Reactions

Laissez Vos Commentaires Ici



Rejoignez-Nous Sur Togozine











Log in | Born of the vision of Eryck



BACK TO TOP