La messe est dite !

2
20264

Il y a cinq ans, jour pour jour, Faure Gnassingbé prêtait serment devant la Cour constitutionnelle, à l’issue de l’élection la plus chaotique de l’histoire du Togo. Cinq cents morts et quarante mille réfugiés, selon un rapport des Nations Unies. Après un premier mandat à la tête du pays, il a réussi à se faire réélire pour un autre mandat de cinq ans.

Le scrutin du 4 mars qui confère la légalité à l’investiture de ce jour s’est déroulé dans un climat apaisé. Néanmoins de nombreuses violations des droits de l’homme ont marqué la période post-électorale. Et l’opposition manifeste presque tous les samedis pour réclamer la « vérité des urnes ». Fait notable, le 27 avril dernier, à l’occasion de la commémoration du cinquantenaire de l’indépendance du Togo, l’opposant historique, Gilchrist Olympio a dans une déclaration solennelle, appelé implicitement à tirer un trait sur le « rendez-vous électoral manqué de 2010 ».

« Pour la première fois depuis la Conférence Nationale de 1990, nous sommes seuls dans notre revendication de la victoire électorale de l’opposition. Pratiquement aucun pays étranger n’a choisi de condamner la conduite des élections par le régime, et la communauté internationale dans son ensemble considère les résultats de la présidentielle généralement acceptables. Ce chorus inclus même nos partenaires étrangers les plus impartiaux » lit-on dans la déclaration rendue publique sur le site de l’Union des forces de changement.

Avec la prestation de serment de ce 03 mai, à laquelle prennent part au moins cinq chefs d’Etat africains : Yayi Boni du Bénin, John Atta-Mills du Ghana, Laurent Gbagbo de la Côte d’Ivoire, Blaise Compaoré du Burkina-Faso et Amadou Toumani Touré du Mali, on peut oser affirmer que la messe est dite. Et se donner rendez-vous en 2012 pour le renouvellement du parlement (s’il n’est pas dissout un peu plus tôt) et en 2015 pour la sixième présidentielle depuis l’amorce du processus démocratique. A moins qu’une nouvelle donne ne vienne bousculer l’ordre des choses.

Vos Commentaires et Reactions

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here