La Police contre Trois Journaux Privés au Togo

LES PREVENUS SONT CONVOQUES DEVANT LA COUR

justice

Jean-Baptiste DJILAN, Zeus AZIADOUVO et olivier GLAKPE respectivement Directeurs des quotidiens « Liberté », « Forum de la semaine» et du bihebdomadaire « Le correcteur » ont été convoqués au tribunal le 2 juin.

Cette comparution intervient suite à la plainte déposée par la police nationale du Togo contre ces journaux pour publication de fausse nouvelle et atteinte à l’honneur de la police.

Vers 15h, le président du tribunal de première instance de Lomé appellent les trois prévenus à la barre et leur signifient un à un les griefs portés contre eux notamment, la publication dans leurs éditions du 10 mai d’informations contraires à la vérité en vue de manipuler les consciences et atteinte à l’honneur et la dignité de la police. Les prévenus déclarent ne pas reconnaître les faits.

Les joutes verbales

Surviennent les avocats de la défense qui demandent s’ il y a une plainte dans le dossier et de qui émane-t-elle. Vérification séance tenante : le président trouve une plainte déposée le 10 mai signée de la main du Directeur de la police du Togo. « Nous demandons que la plainte nous soit communiquée pour préparer la défense de nos clients et demandons le renvoi du procès » déclarent immédiatement les avocats de la défense. Ils exigent également que les témoins de la police soient convoqués.

Maître Tchalime, avocat de la partie civile rétorque qu’elle ne comprend pas pourquoi la défense veut reporter le procès. Selon elle, suivant la procédure pénale, le tribunal communique aux prévenus les accusations et c’est bien ce qui a été  fait. S’en suit un débat sur la procédure relative aux témoins à citer. Le procureur affirment qu’il fera de son mieux pour les témoins. Le président du tribunal déclare que la plainte étant une pièce du dossier, elle devra être communiquée à toutes les parties et renvoit le procès au 09 juin pour consultation de la plainte par la défense.

Les faits

La plainte de la police nationale a été consécutive à un incident dramatique survenu entre deux policiers et un conducteur de taxi moto le 8 mai dernier à Lomé entraînant la mort de ce dernier.

Selon nos confrères qui ont relayé l’évènement, les témoins du drame ont pointé du doigt la responsabilité des policiers. Les confrères ont notamment rapporté que d’après leurs recoupements, l’accident s’est produit à la suite d’une course poursuite que les éléments de la police ont engagé avec le conducteur du taxi moto. Dans un démenti apporté trois jours après le drame, les policiers ont nié toute responsabilité dans cet accident et ont estimé avoir été vilipendé par les trois journaux. C’est pour cela qu’ ils ont décidé de porter une plainte.

Le 19 mai dernier, ces journaux devaient déjà comparaître mais en l’absence de la partie plaignante, le procès a été reporté au 26 mai puis au 2 juin avant d’être renvoyé de nouveau au 9 juin pour permettre à la défense de consulter la plainte.

Pour défendre ces journaux, d’éminents avocats se sont proposés. Il s’agit entre autres de Maître Agboyibo, Zeus Ajavon, Adama Doe-Bruce et de Sylvain Attoh-Messan.

Kokoura G.

Illustration Flickr/ johnwilliamsphd


avatar Soumis par le 3 Jun 2010 dans la/les categories A La Une, Actualités. Pour rester informés des commentaires de cet article, vous pouvez souscrire au flux RSS 2.0. Togozine encourage les débats. Veuillez laisser vos commentaires en bas des articles. Les opinions des rédacteurs/personnes mentionnées sont fournies comme telles et ne reflectent pas systématiquement l'opinion du magazine.

Vos Commentaires et Reactions

Qu'en Pensez Vous?... 1 Reaction deja “La Police contre Trois Journaux Privés au Togo”

  1. avatar
    NDAYISHIMIYE Déodath

    Pourriez-vous me donner l’adresse électronique de la police de l’interpol du Togo pour que je puisse déposer une plainte contre un Togolais qui m’a volé. Je suis au Burundi.

Laissez Vos Commentaires Ici



Rejoignez-Nous Sur Togozine











Log in | Born of the vision of Eryck



BACK TO TOP