Togo cellulaire, Décryptage d’une situation téléphonique macabre

Togo cellulaire, situation macabre

Togo cellulaire, situation macabre

Ensemble pour de nouveaux challenges nous disait-on en début 2009. Seul opérateur GSM au Togo à compter plus d’un million d’abonnés, Togo CELLULAIRE disait marquer une étape décisive dans son existence avec la satisfaction de ces abonnés, fruit de la confiance créée et maintenu. Si la direction se satisfait des progrès réalisés sur le réseau, les abonnés ne sont pas autant emballés. Point sur un opérateur téléphonique controversé.

Un réseau évolutif

Premier opérateur de téléphonie mobile à offrir le GPRS/EDGE à ses abonnés, il est à l’origine de biens d’autres initiatives en matière de révolution technologique. Grâce d’ailleurs aux investissements technologiques de pointe, qui assure aujourd’hui une densification du réseau et une couverture optimale de 95 pour cent de toute l’étendue du territoire. L’opérateur affirmait avoir en projet d’autres réalisation en 2009 dont la solution de messagerie push mail ‘BlackBery’ et du service MyZik (tonalité personnalisée) qui sont tout deux à ce jour effectives.

Le calvaire des abonnés

Toutes ces nouveautés devraient naturellement le distancer de son grand concurrent Moov mais l’avis du public ne va point dans ce sens. Amélie nous confiait que si elle demeure sur ce réseau, c’est parce que tout ces amis y sont et que cela lui coûterait trop chers de les joindre à partir d’un autre réseau. À ce jour, une grande majorité possède les deux sims et effectue les appels en fonction du réseau qui les arrange. Alors pourquoi sont ils tant en colère?

C’est un secret de polichinelle, la communication est trop chère au Togo et ceci curieusement contrairement aux deux pays qui l’entoure, à savoir le Ghana et le Bénin. À Cotonou par exemple, la minute est facturée en moyenne  à 50Fcfa sur tous les réseaux et la majorité des opérateurs font des réductions à des heures données avec des tarifs préférentiels. Au Ghana, également, les prix sont excessivement moins chers amenant certaines personnes depuis près de 6 ans à s’abonner aux réseaux ghanéens couvrant une grande partie de la capitale Lomé, mais aussi des villes et villages frontaliers au pays. Certains donnent comme motif l’absence de concurrence pour justifier le tarif élevé de la communication. D’autres abonnés s’étonnent tout particulièrement du fait que l’opérateur international Moov soit moins cher dans les autres pays, en occurrence au Bénin en comparaison aux prix qu’ils pratiquent au Togo.

« Au cours de cette année 2009, nous travaillerons dans le sens de la réduction des coûts de communication sur le réseau » disait le Directeur général ATCHA- DEDJI Affoh en mars 2009. Après un an, une telle amélioration ne s’est toujours pas concrétisée. L’appel coûte toujours 160 f Fcfa la minute sur le réseau, même prix pratiqué en 2009. A ceci s’ajoute les fréquentes puces qui se grillent et les crédits qui s’envolent régulièrement on ne sait où. « ma puce Togocel a été grillée par deux fois et à chaque fois, j’ai du payer pour la reprendre » s’exaspère Richard.

Un opérateur fortement capitaliste?

Lors de la suspension de Moov, le 10 août 2009, les abonnés désemparés et coupés du monde, se sont massivement rués vers le concurrent Togocel chez qui le kit de connexion a fait l’objet de spéculations diverses. Officiellement, le kit de connexion de Togocel, qui se vendait à 2.500 F Cfa, s’était négocié dans cette période entre 3.000 et 3.500 Fcfa. L’opérateur avait même entamé un déploiement de moyens pour multiplier ses agences dans les quartiers et villes du pays. Aussi, au cours de cette période, l’opérateur a t-il arrêté les différentes promotions qu’il faisait de façon plus ou moins régulière, l’absence de concurrence aidant. Ne dit on pas que le malheur des uns fait le bonheur des autres?

Si tout le monde reconnaît l’importance de la communication, les moyens pour y accéder ne sont pas toujours aisés même si elle sont de plus en plus facilitées. Les difficultés que rencontrent les consommateurs sont multiples partout en Afrique de l’Ouest mais le Togo demeure le bon dernier en matière de coûts et de facilitation à l’accès à la téléphonie mobile.

Notes
Au Bénin, la communication est exactement de 50Fcfa la minute sur le réseau MTN avec un système de pointage de zones, permettant de réduire le coût en fonction du pourcentage relatif à la zone dans laquelle on se trouve.

Ainsi sur le réseau GLO, un réseau nigérian récemment installé au Bénin fait une promotion qui coûte 30F CFA la minute à partir de 22h heure locale et pour des numéros complices. Togocel a décrété l’interdiction de vente de recharges et de puces de réseaux étrangers. Qui était devenu une activité très lucrative. Cela n’empêche d’ailleurs pas les gens de se rendre de l’autre côté de la frontière pour s’en procurer. Certains continuent toujours à les vendre dans la capitale togolaise.

Moov compte 600.000. abonnés contre plus d’un million pour Togocel. Le prix d’abonnement est passé de 18000 F CFA en 2005 à 2500 F CFA chez l’opérateur national et de 40.000 F CFA à 1000 F CFA chez MOOV. L’association togolaise des consommateurs (ATC), a déploré “un retour à une situation de monopole dans le secteur de la téléphonie mobile”, soulignant que cet état de fait “sera lourde de conséquence pour les consommateurs”, lors de la suspension des services de l’opérateur privé de téléphonie mobile “Moov” pour non paiement de droit de renouvellement de licence dont le montant s’élevait à 20 milliards de F Cfa (42 millions de dollars US).

Illustration FlickR/Rachel Strohm


avatar Soumis par le 3 Aug 2010 dans la/les categories A La Une, Actualités, Technologies. Pour rester informés des commentaires de cet article, vous pouvez souscrire au flux RSS 2.0. Togozine encourage les débats. Veuillez laisser vos commentaires en bas des articles. Les opinions des rédacteurs/personnes mentionnées sont fournies comme telles et ne reflectent pas systématiquement l'opinion du magazine.

Vos Commentaires et Reactions

Qu'en Pensez Vous?... 1 Reaction deja “Togo cellulaire, Décryptage d’une situation téléphonique macabre”

  1. avatar
    Sauvé par Jesus

    Très belle analyse de la situation de la téléphonie mobile au Togo. Ce qui est dommage c’est que c’est le pauvre citoyen togolais qui en subit les conséquences.

Laissez Vos Commentaires Ici



Rejoignez-Nous Sur Togozine











Log in | Born of the vision of Eryck



BACK TO TOP