Le Point des Manifestations cette semaine a Lomé

Credits A. Kodjo

Le 18 juin 2010, le Gouvernement Togolais annonce une augmentation du prix des carburants. La décision prend effet le samedi 19 juin. Le dimanche, ils se sont remis au seigneur pour qu’il vienne à leur secours parce que craignant déjà l’envolé futur des prix des produits de première nécessité sur le marché. Le lundi, chacun semblait fèter mais dans le lot certains attendaient quelque chose de la part des pouvoir publics. Le lendemain, c’était mardi, rien à signaler de la part des autorités. Les conducteurs de taxi déscendent dans la rue. barricades au niveau de presque tous les carrefours. Aucun taxi, ne pouvait ètre observé dans la circulation. La ciculation devient perturbée .

Un mouvement de grève vient d’ètre lancé spontanément. Les policiers sont déployés sur le terrain pour faciliter la circulation, les jeunes et conducteurs ripostent. pluie de cailloux et de gaz lacrymogènes s’abat sur la capitale, information qui intéresse la plupart des journaux du pays dont Dounia Le Monde qui écrit en rouge lis de vin à sa première page Lomé en ébullition, pluisieurs morts et des blessés graves, la couleur rouge peut-ètre pour annoncer que les Togolais ont bu du calice jusqu’à la lie. Cette décision compte tenu de son impopularité poursuit le journal a été plus virulente à Agoè. Dans cette banlieue Nord de Lomé, les émeutes entre forces de l’ordre et les manifestants ont viré au drame.

Selon plusieurs témoignages recueillis sur place, les coups de feu étaient partis en direction des manifestants qui se dirigeaient vers l’agence Ecobank. Mais ceux-ci contrairement au communiqué officiel s’attaquaient plutot à un groupe de soldats repliés à l’agence après avoir chargé les manifestants à coup de gaz lacrymogènes. Les jeunes n’auraient pas obtempéré malgré les coups de sommation d’un des deux agents qui assuraient la sécurité de l’agence. les témoins parlent de trois à quatre morts. Au moins un mort rétorque Forum de la semaine de ce mercredi, le journal mentionne aussi plusieurs blessés dont un journaliste. A la une toujours dudit journal, un album de photos de la répression qui montre les policiers, la fumée que dégage les pneus brulés et les grosses pierres et troncs d’arbres qui constituent les barricades.

Mais les photos ne sont pas en couleur, tout est sombre, couleur sombre peut-ètre pour mettre en exergue l’état de précarité et la misère des Togolais. Selon nos confrères, d’autres informations persistantes mais difficilement vérifiables évoquent la mort d’un agent de sécurité pris à partie par la foule de manifestants, une révélation non confirmée par le ministère de la sécurité dans son communiqué. si dans certains quartiers de la ville de Lomé tels que Amoutivé, Lycée, Nukafu, Wuiti, Protestant, Tokoin Hopital, Nyékonakpoè, Hanoukopé, Adidogomé et autres, les forces de sécurités ont réussi à dégager le passage en début d’après-midi, la bourgade populeuse de Bè et le canton d’Agoè ont été difficiles à maitriser puisqu’en début de soirée, les barricades et les feux de pneus étaient encore perceptibles dans les rues faisant obstacle à la circulation.

Cette grogne sociale préoccupe aussi l’Agence de presse privée Savoir News qui reccueille les propos de Mathias Hlomador, Président de USYCORT, union syndicale des conducteurs routiers du Togo. Pour ce dernier, cette hausse des prix vient encore crever le pouvoir d’achat du fonctionnaire.

Hausse du prix des carburants, l’ATC annonce de son coté l’augmentation éventuelle des prix du ciment, de la boisson et de l’électricité, mentionne LIBERTE qui parle aussi de trois morts dont deux blessés comme bilan des manifestations dans ses colonnes.

Alors face à cette situation l’inter syndical des Travailleurs du Togo et l’Association Togolaise des Consommateurs déposent un préavis de grève ce vendredi 25 juin pour une grève de 24 heures prévue pour le 2 juillet prochain sur toute l’étendue du territoire national. Ces organisations affirment avoir rencontré ce jeudi 24 juin 2010 les Ministres du commerce, des transports et de l’emploi et ces derniers ont opposé un refus de reconsidérer la décision d’augmentation du prix des produits pétroliers. Et Forum de la semaine de ce vendredi parle d’Echec des premiers rounds de négociation à sa première page

Ces manifestations succitent la réaction de certains partis politiques, Le CAR condamne avec la dernière vigueur la répression aveugle et exige que les coupables soient traduits en justice et Jean Pierre Fabre qui dit “Nous réagissons avec la dernière rigueur à l’usage des militaires et des bérets rouges… pour réprimer les manifestations” à retrouver dans les colonnes du CHANGEMENT

Grève des conducteurs de taxi d’un coté, grève du corps médical de l’autre. Grève des agents de la santé, titrait le journal LE POTENTIEL dans sa parution de ce mardi. Et Dounia, Le Monde qui pécise que cette grève a débuté depuis ce mercredi et ce pour trois jours. Les nombreuses tractations entre le gouvernement et le corps médical ont accouché d’une souris. Selon les dernières nouvelles, les deux camps n’ont pas cédé d’un seul iota en ce qui concerne leur position respective. Ils revendiquent de meilleurs conditions de travail. Grève du corps médical, Une épée de Damoclès sur la tête du gouvernement selon CROCODILES NEWS


avatar Soumis par le 25 Jun 2010 dans la/les categories Actualités. Pour rester informés des commentaires de cet article, vous pouvez souscrire au flux RSS 2.0. Togozine encourage les débats. Veuillez laisser vos commentaires en bas des articles. Les opinions des rédacteurs/personnes mentionnées sont fournies comme telles et ne reflectent pas systématiquement l'opinion du magazine.

Vos Commentaires et Reactions

Laissez Vos Commentaires Ici



Rejoignez-Nous Sur Togozine











Log in | Born of the vision of Eryck



BACK TO TOP