Les élections pourraient-elles se tenir le 24 Mars prochain au Togo ?

0
360

2013-02-elections-togo
Est-ce que les Togolais pourront véritablement se rendre aux urnes le 24 Mars prochain ? difficile de répondre même si la Commission électorale Nationale Indépendante(CENI) avait annoncé la tenue des élections législatives et locales le 24 Mars de cette année.

Une annonce qui se serait bien évidemment inspirée du discours de vœu du Chef de l’Etat Togolais Faure Gnassingbé qui avait affirmé que les élections se tiendront vers la fin du 3ème Trimestre 2013.

Cela est annoncé mais apparemment la situation va ètre un peu plus compliquée pour la Commission puisqu’en se référant à son chronogramme et au retard constaté dans son exécution, il serait difficile de respecter le délai prévu. Si certaines sources avancent la tenue du scrutin dans le mois d’Avril, d’autres encores avancent le mois de Mai.

Au Collectif Sauvons le Togo, on s’en moque. Le Collectif avait depuis annoncé que ces élections ne se tiendront pas à cette date prévue puisque toutes les conditions ne sont pas réunies. Le Coordonnateur du Collectif Me Zeus Ajavon a toujours eu à dire et avec fermeté « il n y aura pas élections dans ces conditions ». et en milieu de semaine face à la presse, il l’a réaffirmé « je vous l’ai toujours dit, il n’y aura pas élections à la date choisie par le pouvoir ».

En fin de week-end dernier, les Responsables du Collectif au point de chute de leur manifestation visant à demander la libération de leurs proches politiques détenus à la Gendarmerie, ont épilogué sur le voyage du Premier Ministre du Togo Arthème Ahoumey-Zunu. Selon ces derniers, le Chef du Gouvernement s’était rendu en Europe pour aller chercher des sous pour l’organisation du scrutin et il était dire aux Occidentaux que ce sont les Responsables du Collectif Sauvons le Togo qui sont les commanditaires des incendies des marchés du Togo.

« Il était allé dire que c’est nous avons brulé les marchés pour qu’on lui donne de l’argent mais les Blancs l’ont renvoyé », a avncé Abass Kaboua, le Président du MRC, parti membre du Collectif.

« Est-ce que vous trouvez normal qu’en ces temps difficiles ou le Togo traverse une situation difficile avec cette histoire d’incendie, on pense à organiser les élections dans ce contexte, au lieu d’aller chercher des sous pour aider nos sœurs et mamans du marché, on pense aux élections », déplore Me Zeus Ajavon.

Il faut aussi ajouter que dans le cadre de l’affaire des incendies, plusieurs personnes ont été interpellées dont certains Responsables du Collectif à savoir Agbéyomé Kodjo, Gérard Adja et Jean Ekou.

Vos Commentaires et Reactions

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here