Les femmes Solidaires de OBUTS demandent la libération de leurs patrons

0
425

2011-08-obuts

L’arrestation des premiers Responsables de OBUTS par des éléments du Service de Renseignements et d’Investigations suscite des réactions.

Le bureau des femmes solidaires constate avec amertume que depuis sa création en 2008, OBUTS est devenu une bête noire à abattre par le parti au pouvoir.

« Suite à la tentative de vouloir dissoudre l’OBUTS et sans succès, suite à la tentative de vouloir régler les comptes politiques aux deux premiers Responsables innocents de notre formation politique et vu le comportement pernicieux du pouvoir en place. Nous femmes solidaires ; interpellons avec véhémence la communauté internationale de prendre à bras le corps cette situation qui s’impose et de faire preuve de responsabilité. » interpellent les femmes Solidaires.

Elles en appellent à toute l’opinion nationale à témoin et demandent expressément la libération immédiate et sans condition de leurs dirigeants détenus dans les conditions inhumaines au camp Gendarmerie de Lomé et tous les autres détenus arbitrairement.

Les femmes solidaires invitent toute la Classe Politique, la Société Civile et la Diaspora à faire preuve de courage et oser la résistance citoyenne pour barrer la voie à cette tentative dangereuse qui risque de sombrer le Togo dans l’abime par le Système UNIR/ RPT/UFC.

Les femmes solidaires appellent toutes les filles et tous les fils du tout entier ou qu’ils se trouvent à la plus grande mobilisation et vigilance pour mettre définitivement un terme à l’imposture et à l’incurie sur toute l’étendue du Togo.

Vos Commentaires et Reactions

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here