Me Yawovi Agboyibor invité de 12 -13 de Nanafm dénonce les déturneurs des deniers publics

Source: Togoforum

« UNIR, c’est le RPT dissout », a réitéré Me Yawovi Agboyibor le dimanche dernier lors de l’émission 12-13 de Nanafm, une Radio privée de Lomé, Capitale Togolaise. Ces propos, l’Ancien Premier Ministre du Togo les avait avancés lors de sa dernière conférence présentée le 30 Avril dernier à l’occasion de la célébration des 21 ans d’existence de son parti le CAR.

Pour Me Agboyibor, lorsqu’on parle de dissolution d’une entité, l’entité cesse dexister alors que ceux qui composaient le RPT sont toujours ensemble ; le RPT n’est donc pas dissout, on l’a juste rénové selon lui. Le Président d’honneur du Comité d’Action pour le Renouveau s’est aussi prononcé sur la non-adhésion de son parti au Collectif « Sauvons le Togo ». sur ce point justement, l’Avocat indique que la révolution pour la liberté ne survient qu’une seule fois dans l’histoire politique d’un pays. Et le Togo l’a déjà connu le 5 Octobre 1990. Alors que la Coalition donne l’impression de vouloir refaire la révolution démocratique selon lui.

Le président d’honneur a par ailleurs ajouté que l’atelage entre les partis politiques et les organisations de la société civile , tel qu’il est conçu par « Sauvons le Togo » pose problème .il a précisé que, si en 1991, le FAR(Front des Assocaitions pour le Renouveau ) a pris le devant du soulèvement populaire, c’est parce que les partis politiques n’existaient pas encore à l’époque. Dans l’état actuel du payage politique, les partis politiques doivent se faire accompagner par la société civile en tant que groupe de pression pour les revendications à défendre à l’égard du pouvoir pour la bonne gouvernance politique et sociale du pays, martèle-t-il.

L’Ancien Premier Ministre s’est aussi un peu appesanti sur un passage de la déclaration faite par le Chef de l’Etat à la veille de la fète de l’indépendance du Togo. Il s’agit du passage ou il s’en est pris à la minorité qui s’accapare des ressources du pays. Me Agboyibor a dit à ce propos que l’intention est bonne mais l’essentiel est de savoir si Faure Gnassingbé est réellement disposé à prendre les dispositions nécessaires pour déplaire à la minorité en question. « Les minorités en question, c’est ceux qui pillent les richesses publiques mais leurs accompagnateurs que sont les blanchisseurs de l’argent sale qui, après détournement des fonds publics les font passer par des circuits mafieux pour en faire de l’argent propre dont ils se servent pour asservir les électeurs pour des votes en faveur du pouvoir. »

Me Yawovi Agboyibor a vivement souligné le role à joué par la presse à l’égard des détourneurs publics et leurs complices les banchisseurs de l’argent sale.


avatar Soumis par le 9 May 2012 dans la/les categories A La Une, Actualités. Pour rester informés des commentaires de cet article, vous pouvez souscrire au flux RSS 2.0. Togozine encourage les débats. Veuillez laisser vos commentaires en bas des articles. Les opinions des rédacteurs/personnes mentionnées sont fournies comme telles et ne reflectent pas systématiquement l'opinion du magazine.

Vos Commentaires et Reactions

Laissez Vos Commentaires Ici



Rejoignez-Nous Sur Togozine











Log in | Born of the vision of Eryck



BACK TO TOP