Mouvement de débrayage des correcteurs du BAC1 au Togo

0
1774

Les élèves de la classe de première qui ont passé l’examen du Probatoire attendent naturellement les résultats. Mais ils y parviendront si les enseignants correcteurs arrivaient à achever la correction de leurs copies.

Entamée depuis le mercredi dernier, la correction a été suspendue ce vendredi. Tout commence avec un petit rassemblement des enseignants du Centre du lycée de Tokoin. Bruhaha, déceptions, détermination étaient au centre des échanges.

« on ne continue pas s’il ya pas satisfaction », « Les autorités nous ont assez trompés », laissaient entendre quelques enseignants.ces derniers exigent de meilleures conditions de travail.
« Nous, correcteurs des centres de corrections de Lomé, avons constaté avec regret que malgré les diverses négociations qui ont été menées jusqu’à ce jour, le traitement qui nous est réservé est resté dérisoire. Pour corriger cet état des choses et créer de bonnes conditions de travail, nous réclamons ce qui suit : prime de surveillance 40000f, prime de correction 120 000f, déplacement intra-urbain 20000F, déplacement interurbain 100F/Km, séjour 35000f et prix d’oral 20000f ».

Ces doléances ont été présentées cette de fin de matinée de la journée de vendredi par les correcteurs à leurs Autorités supérieures. Selon la Coordinatrice Akossiwa Yémey, les travaux relatifs à la correction des copies restent suspendus jusqu’à satisfaction de leurs doléances.

Elle nous indique aussi que plusieurs centres de correction de l’intérieur du pays dont ceux de Tsévié, Sokodé et Kara ont aussi suspendu la correction.

Vos Commentaires et Reactions

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here