Mouvement d’humeur dans les établissements scolaires : Les écoles du Togo fermées par le gouvernement

2013-04-ahoumey-zunu

 

Le gouvernement a décidé lundi d’étendre la fermeture « temporaire » de tous les établissements scolaires de l’enseignement général tant public que privé, à « l’ensemble du territoire national », a indiqué le ministre des enseignements primaire, secondaire et de l’alphabétisation dans un communiqué rendu public ce jour.

Cette décision, selon les premiers responsables du pays est la conséquence des « graves incidents » occasionnés par un mouvement d’élèves et d’écoliers survenus lundi dans la ville de Dapaong (600 km au nord de Lomé), mouvement ayant dégénéré en affrontements entre forces de l’ordre et manifestants et causé, selon un bilan officiel, un « mort et plusieurs blessés ». « Ce lundi 15 avril 2013, il a été enregistré des manifestations de rue des élèves du primaire et du secondaire dans plusieurs localités du pays.

Ces mouvements accompagnés dans certaines villes de violences, d’actes de vandalisme et parfois de heurts avec les forces de sécurité ont occasionné de graves conséquences notamment un mort, des blessés dans les rangs des forces de sécurité, et parmi les manifestants, ainsi que des destructions de biens publics et privés », relate le communiqué qui fait état de « tirs de sommations des policiers » qui auraient atteint mortellement cet élève âgé d’environ 12 ans et nommé Sinandare Anselme.

Le communiqué relève qu’il y a eu un élément des forces de défense qui a été « grièvement blessé à la tête et évacué d’urgence à Lomé ». Des enquêtes, d’après le communiqué, ont été « immédiatement ouvertes pour déterminer les circonstances de ces malheureux incidents en vue d’envisager les sanctions appropriées à l’encontre des auteurs ». Les parents d’élèves, leurs associations et les organisations de la société civile ont été invités à sensibiliser les élèves en les appelant à « l’apaisement » pour permettre, exhorte le gouvernement, un aboutissement rapide des négociations qu’il entend ouvrir avec la Synergie des travailleurs du Togo (STT).

Les chiffres annoncés par les populations de la région font état de deux personnes tuées au cours de ces affrontements. Le gouvernement ouvre la porte à des discussions avec les responsables de la STT après s’être pendant longtemps refusé à cette éventualité.


avatar Soumis par le 16 Apr 2013 dans la/les categories A La Une, Actualités. Pour rester informés des commentaires de cet article, vous pouvez souscrire au flux RSS 2.0. Togozine encourage les débats. Veuillez laisser vos commentaires en bas des articles. Les opinions des rédacteurs/personnes mentionnées sont fournies comme telles et ne reflectent pas systématiquement l'opinion du magazine.

Vos Commentaires et Reactions

Laissez Vos Commentaires Ici



Rejoignez-Nous Sur Togozine











Log in | Born of the vision of Eryck



BACK TO TOP