Mouvement Martin Luther King parle de violation des droits de l’homme au Togo

0
2663

2012-12-hcdh-togo-droits-de-l-homme

Célébration de la journée internationale des droits de l’homme ce 10 Décembre, plusieurs activités sont inscrites dans l’agenda de plusieurs pays.

Au Togo, le Mouvement Martin Luther King fait un état des lieux sommaires sur la situation des droits de l’homme au cours de l’année 2012. ‘Il est triste de constater que pendant l’année 2012 qui finit, le gouvernement Togolais épinglé et accablé pour tant d’actes graves de violations des droits humains, des cas de torture, de traitements inhumains, cruels et dégradants’, constate le Pasteur Edoh Komi, le Président du Mouvement qui cite en exemple les cas de Pascal Bodjona, de Berin Agba et d’Eugene Attigan, cas qui ne sont pas des moindres selon la structure en matière de violation des droits de l’homme.

Quant au volet de la liberté de manifestation et d’association, souligne le Mouvement, la loi de mai 2012 s’est vue littéralement entravé et menacé par les velléités et l’obstination du pouvoir a la démocratie et a l’Etat de droit. ‘Les répressions sanglantes des manifestations de l’opposition en sont des preuves. A cela, s’ajoutent l’agression des journalistes et la suspension des émissions interactives’

‘La culture de l’impunité et le couronnement de la corruption sont aussi des cas notoires de la violation des droits de l’homme. Un autre évènement qui a marqué négativement le peuple Togolais et le traficotage et le tripatouillage du rapport de la CNDH sur les allégations concluantes des cas de torture et de traitements a l’Agence Nationale de renseignements’ indique le Pasteur Edoh komi qui demande au Gouvernement de tirer des leçons des pages sombres de cette année 2012 en la matière afin de donner aux Togolais dans la nouvelle année qui vient, les vrais gouts de véritable Etat de droit et de démocratie.

Vos Commentaires et Reactions

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here