Mouvements Sociaux à Lomé

0
352
Credit A. Kodjo

1 mort, plusieurs blessés. C’est le bilan issu des manifestations à chaude alerte tenues à Lomé ce mardi. C’étaient des chauffeurs de taxi qui exprimaient leurs ras-le-bol. Ils protestent contre la hausse du prix des carburants annoncée par le gouvernement Togolais le 18 juin dernier. Le matin, aucun taxi ne pouvait être observé dans la circulation.

La circulation devient plus tranquille et plus fluide que jamais. Quelques jeunes et transporteurs érigeaient des barricades un peu partout à certains carrefours de la capitale. Les policiers étaient déployés sur le terrain pour éviter tout débordement. Ce qui donne lieu au mouvement d’affrontement entre forces de sécurité et civils.

Échange de pierres et de gaz lacrymogènes entre les deux parties. La situation devient plus chaude dans certains quartiers de la banlieue dont Kégué, Adidogomé et Agoènyivé où 1 mort et plusieurs blessés ont été enregistré. A Protestant, des pneus avaient été brulés et aux policiers de riposter par des bastonnades.

Une grève spontanée imprévisible vient d’être lancée par les transporteurs. Illimitée peut-être puisqu’aucune date de fin n’a été fixée pour le moment. Ce mercredi, la situation est similaire : policiers dans les rues et taxis inexistants. Dans la nuit du mardi, certains conducteurs de taxi-moto qui avaient promis de rallier le groupe tiennent leur promesse ce matin.

A quand la fin donc? Ce mouvement prendra probablement fin quand les autorités reviendront sur leur décision comme l’a demandé mardi après-midi l’Association Togolaise des Consommateurs(ATC).

Vos Commentaires et Reactions

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here