Ogou : Maltraitance d’une fillette

La scène se passe à la “Fin Digue”, une localité située non loin de Nangbéto dans la préfecture de l’Ogou. La nommée Ahoefa Adodo a attaché les bras de la fillette Dagan Eyram (photo) qu’elle a plongé ensuite dans le feu avant de déposer des braises sur ses pieds. Les mains de la victime ont été sérieusement brûlées. Raison de la punition : la petite, orpheline de père et placée sous sa garde, aurait volé un œuf.

Après ce forfait, dame Ahoefa enferme souvent la victime pour que ses voisins ne la découvrent jusqu’à ce que le sieur Kokouvi, conducteur de taxi moto, habitant la même cour, entendit un jour les pleurs et les cris de la fillette en l’absence de sa tutrice.

Il défonça la porte de la cuisine où la fillette était enfermée et et la trouva au sol en souffrance. Très choqué par l’état de la petite, il informa le chef du village qui alerta à son tour la police.

Dame Ahoefa Adodo a été appréhendée. Quant à la fillette, elle a été admise au Centre Hospitalier Régional d’Atakpamé. Ses mains ont été amputées.

Devant le juge, Dame Ahoefa Adodo a nié les faits. Selon elle, la fillette est tombée par mégarde sur des braises du bois et ses mains ont brûlées ainsi que son pied. Peu convaincant !


avatar Soumis par le 24 Apr 2010 dans la/les categories Actualités, Société. Pour rester informés des commentaires de cet article, vous pouvez souscrire au flux RSS 2.0. Togozine encourage les débats. Veuillez laisser vos commentaires en bas des articles. Les opinions des rédacteurs/personnes mentionnées sont fournies comme telles et ne reflectent pas systématiquement l'opinion du magazine.

Vos Commentaires et Reactions

Laissez Vos Commentaires Ici



Rejoignez-Nous Sur Togozine











Log in | Born of the vision of Eryck



BACK TO TOP