Omar B emboite le pas à King Mensah et à Too Fan

Les rideaux se lèvent. Deux jeunes chorégraphes entourent un emballage de cadeaux d’une hauteur d’un mètre pratiquement. Ils font rouler l’emballage. Et soudain Omar B sort de l’emballage. Toute la salle se lève. Nous sommes au palais des congrès de Lomé.

Le jeune artiste fait son concert dédicace ce 12 Novembre 2010. Et nous sommes à la deuxième partie du show de ce soir. La première partie animée par les artistes Underground. Ils ont joué le role de Jean-Baptiste qui a préparé le chemin au seigneur qui a apporté la joie au cœur des enfants de Dieu.

Ce Messie de Circonstance, c’est bien Omar B qui, armé de joie et de gaieté, fait bouger tout le palais. Le public est en transe. La salle est bondée. Les couloirs sont occupés. Bien que la climatisation fonctionne normalement, les fans du jeune artiste suent à grand goutte. Il fait extrèmement chaud.

« Tu es fort. Tu es unique en ton genre », scande le public qui accueille Omar B de façon spectaculaire. Vieux, jeunes, enfants, tous debout, frédonnent les chansons du répertoire de son tout premier album lancé les vacances dernières.

Omar prend le micro. Il verse des larmes. « Je n’arrive pas à comprendre que c’est pour moi que vous ètes tous là ». avance-t-il à l’endroit du public en faisant aussi allusion à ceux qui se bousculent toujours déhors dans un rang serpenté. La plupart ne rentreront pas. Ils ont le ticket en main mais les policiers leur bloquent l’accès. La salle est pleine à craquer. Omar B vient d’égaler  King Mensah et TooFan qui ont aussi battu ce record de salle pleine respectivement en 2007 et 2009.

Il a émerveillé le public toute la soirée à travers ses chansons Obé, Amésiamé, Ogba, Ma Préférée et sa chorégraphie que les jeunes de la salle jugeaient extraordinaire. « Tu as déjà dépassé les grands, ils te devront désormais respect » martèle le public. Les spectateurs ont montré leur amour surtout lors de la coupure d’électricité momentanée survenue deux fois dans l’entourage du podium. Dans l’obscurité et sans l’artiste sur scène, le public chante.

Un pari réussi pour l’artiste. Ce concert n’est que le début de son rève qui a la forme d’un océan.


avatar Soumis par le 13 Nov 2010 dans la/les categories A La Une, Musique. Pour rester informés des commentaires de cet article, vous pouvez souscrire au flux RSS 2.0. Togozine encourage les débats. Veuillez laisser vos commentaires en bas des articles. Les opinions des rédacteurs/personnes mentionnées sont fournies comme telles et ne reflectent pas systématiquement l'opinion du magazine.

Vos Commentaires et Reactions

Laissez Vos Commentaires Ici



Rejoignez-Nous Sur Togozine











Log in | Born of the vision of Eryck



BACK TO TOP