Revue de Presse: L’affaire ReDéMaRe Continue

ReDéMare,  une affaire de gros ventre

ReDéMaRe, une affaire de gros ventre

Cela fait déjà des semaines que l’on parle de ReDéMaRe dans notre pays et sur Radioameli.com. Cette semaine, la situation se complique, la tête de RéDéMaRe est tombée, le Directeur Général Essohamlon Sama est arrété et écroué à la prison civile de Lomé ce mardi 20 juillet 2010, révèle LIBERTE de ce jeudi.

L’institution avait été suspendue en Conseil des Ministres par le Gouvernement Togolais, ce qui avait engendré un remue-ménage à Lomé : manifestation de joie d’un côté et langue de bois du côté des victimes. Beaucoup de rédaction du pays en avait fait des actualités manchettes.

Après le tintamarre du gouvernement, les 50 000 adhérents s’interrogent. Le gouvernement Houngbo II annonçait avec grand bruit la fermeture de ReDéMaRe et promettait le remboursement des adhérents.

Où en est-on de ce dossier ? se questionne le quotidien.

Même si le gouvernement et les responsables du réseau mettent leurs mains au feu et promettent de rembourser tous les adhérents, la question n’est pas moins légitime avoue le journal. La situation est plus angoissante quand on considère les fonds disponibles. Selon les indiscrétions, c’est seulement 5 milliards de FCFA qui auraient été trouvés sur les comptes de la société, ce qui parait insuffisant vue le nombre d’adhérents.

Est-ce le gouvernement togolais qui dit n’avoir pas les moyens pour subventionner le carburant utilisé par toute la population qui viendra les secourir ? se demande toujours LIBERTE.

Devant cette situation, le gouvernement panique et se contredit affiche l’hebdo privé LE REGARD. Le gouvernement entre l’enclume et le marteau donc selon certains confrères puisque les militaires victimes menacent aussi de leurs côtés nous dévoile L’ALTERNATIVE. Le journal poursuit en parlant de l’irresponsabilité de Faure Gnassingbé. ReDéMaRe fermée donc, LE CHANGEMENT évoque certaines raisons de sa fermeture. Pour le journal, au-délà des arguments avancés par le gouvernement, une affaire de 600 millions de FCFA servant de commission sur les pélérins oppose ReDéMaRe à un ministre. L’hebdo explique que ReDéMaRe aurait une agence de voyage pour aider les pélérins à la Mecque. ReDéMaRe a énormément baisser le coût des frais de voyage à la Mecque par rapport à ce que les 1 500 pélérins payaient avant. Lorsque l’on calcule la différence, il y a près de 400 000 FCFA qui reste comme bénéfice pour chaque pélérin. Avant la naissance de ReDéMaRe, ces 400 000 FCFA x 1 500 soit au total 600 millions seraient indument perçus chaque année par cette autorité.

Avec le volet social inscrit dans ses activités poursuit le journal, les pélérins préfèrent s’inscrire plutôt à ReDéMaRe pour leur pélérinage que de rester dans l’ancien système. Le volet agence de voyage aux pélérins a suscité la colère du Ministre qui voit ses intérêts voler en éclats. En clair c’est un conflit d’intérêt. La politique du gros ventre serait à l’origine des coups qu’on assène à ReDéMaRe.

Illustration FlickR/SeeMidTN.com (aka Brent)


avatar Soumis par le 27 Jul 2010 dans la/les categories A La Une, Actualités, Économie. Pour rester informés des commentaires de cet article, vous pouvez souscrire au flux RSS 2.0. Togozine encourage les débats. Veuillez laisser vos commentaires en bas des articles. Les opinions des rédacteurs/personnes mentionnées sont fournies comme telles et ne reflectent pas systématiquement l'opinion du magazine.

Vos Commentaires et Reactions

Laissez Vos Commentaires Ici



Rejoignez-Nous Sur Togozine











Log in | Born of the vision of Eryck



BACK TO TOP