Revue de Presse: Cette Histoire de ReDéMaRe qui Hante Toujours

0
1758

Trouver la clé pour résoudre l'affaire ReDéMaRe
Trouver la clé pour résoudre l'affaire ReDéMaRe

L’ affaire qui brûle toujours le torchon dans notre pays est l’affaire ReDéMaRe ( Réseau pour le Développement de la Masse sans Ressource). La suspension de l’institution le 09 juillet continue de défrayer la chronique. Et pour cause, au-délà des arguments avancés pour cette fermeture, des zones d’ombre subsistent souligne LE CHANGEMENT.

Malgré la disponibilité des responsables de ReDéMaRe à rencontrer les autorités et malgré les explications fournies, on a l’impression que le gouvernement ne veut rien comprendre. Il fait la sourde oreille, clame le journal. Tout porte à croire que certains membres de gouvernement tapis dans l’ombre veulent enterrer définitivement ReDéMaRe. La semaine dernière, à peine le PDG de ReDéMaRe est écouté par le ministre Titikpina, Sama est jeté à la prison civile de Lomé ou il croupit actuellement. Et depuis , c’est le silence radio malgré le cri de détresse des adhérents qui attendent une sortie de crise.

Comment régler définitivement ce problème ? C’est la question que se pose bon nombre de Togolais qu’ils soient adhérents ou non. Et les adhérents demandent la reprise des activités souligne CROCODILES NEWS. S’ils demandent la reprise des activités du Réseau, alors force est de constater qu’il jouait un rôle prépondérant dans leur vie. Un constat fait par NOUVELLE OPINION qui titre à sa première page cette semaine “ReDéMaRe: Un réseau qui pourtant soulageait les populations! ”

ReDéMare
ReDéMare

Pour finir avec ce problème qui fait beaucoup parler et écrire ces derniers jours, LE CHANGEMENT recommande que le gouvernement initie une rencontre avec les responsables de ReDéMaRe en présence de certains experts en économie pour débattre des documents mis à la disposition des autorités pour confronter la thèse de ReDéMaRe. Ce n’est pas en fermant ReDéMaRe parce que telle ou telle autorité ne trouve pas son intérèt qu’on peut régler les problèmes de chomage et la pauvreté ambiante au Togo. C’est vrai qu’il vaut mieux prévenir que guérir un mal mais il y a l’art et la manière. Conclue l’hebdomadaire. Un parti politique s’y mèle. Il s’agit bien du Comité d’Action pour le Renouveau (CAR) qui exige qu’une commission d’enquète soit mise en place pour que lumière soit faite sur cette affaire ReDéMaRe.

Illustration FlickR/woodleywonderworks et togophonebook.com

Vos Commentaires et Reactions

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here