Togo: DIEU, les hommes, et la réalité togolaise

2013-01-religion-eglise-dieu
Chaque jour qui passe dans notre pays, et davantage dans notre capitale, donne la preuve que Marx avait eu raison de dire que la religion est l’opium du peuple, l’espoir d’un monde accablé par les malheurs. On n’a pas besoin de démonstrations savantes pour vous en convaincre. La vérité saute aux yeux et fait plutôt honte.

Nul ne semble s’effaroucher à l’idée que, avec le développement vertigineux du christianisme dans nos villes et surtout à Lomé, seuls les gens d’une certaine catégorie semblent en profiter au détriment d’une masse muette et domptée, en attendant de dire qu’elle est bête. Imaginez que, à côté des taudis que les smicards togolais s’échinent à sortir de terre après des décennies d’austérité alimentaire et ludique, il pousse chaque instant des buildings et des châteaux sur lesquels on porte l’inscription église, qu’importe la dénomination.

Des exemples sont nombreux et pour ne pas effriter la foi de certains togolais ou faire fuir les autres de leur ultime gîte d’espoir montrent que DIEU au Togo aujourd’hui existe parce que certains en profitent pour résoudre leurs problèmes de survie. Mieux, ils en profitent pour s’offrir l’opulence et le luxe : costumes de qualité, souliers de prix, véhicules haut gamme, famille rutilante d’aisance et de prestige. DIEU semble n’exister que pour eux pendant que le grand groupe qui fait tous les sacrifices pour que ce petit groupe d’ ‘’hommes de DIEU’’, de ‘’ministres de DIEU’’ vivent sans travailler, restent abonnés à la misère et à la pauvreté .

Des pasteurs et prophètes roulent les bolides dans la capitale au moment où les fidèles, à qui on impose toutes les taxes et les dîmes , se contentent de vélos et de motos pour les plus heureux ; ne prient –ils pas assez pour que DIEU exauce leurs prières insistantes de bonheur .

La vérité est ailleurs : DIEU est devenu un alibi pour beaucoup de personnes pour sortir de l’indigence et des échecs sociaux. Sans compétence professionnelle et souvent sans grande instruction pour le plus grand nombre, ces illuminés du vingt unième siècle cachent leur incurie et leurs lacunes derrière des titres ronflants du genre « prophète » , « évangéliste » , « apôtre » ou « diacre ». C’est regrettable que l’on utilise ainsi le nom de DIEU qui existe pour nous tous pour abuser de la crédulité et de se vouer dans un pays où la priorité n’est point le panier de la ménagère. Ils ont vite fait de se refugier dans les paroisses et temples où bonheur magique et instantané leur est promis à l’entregent des serviteurs de DIEU puissammemt oints. La vérité , c’est qu’il y a abus de religion au Togo.

Retrouvez nous sur: http://www.leredacteurlibre.info


avatar Soumis par le 30 Jan 2013 dans la/les categories A La Une, Opinions. Pour rester informés des commentaires de cet article, vous pouvez souscrire au flux RSS 2.0. Togozine encourage les débats. Veuillez laisser vos commentaires en bas des articles. Les opinions des rédacteurs/personnes mentionnées sont fournies comme telles et ne reflectent pas systématiquement l'opinion du magazine.

Vos Commentaires et Reactions

Laissez Vos Commentaires Ici



Rejoignez-Nous Sur Togozine











Log in | Born of the vision of Eryck



BACK TO TOP