Vers un dénouement de la crise universitaire au Togo

Tout commence vers 11 heures, heure de Lomé. Autorités universitaires, gouvernementales et Etudiants se retrouvent dans l’enceinte de l’Université de Lomé. Les étudiants présentent leurs doléances. Nous sommes le vendredi 13 Janvier 2012

Discussions commencent. Les points relatifs aux allocations de secours, aux bourses ; aux frais de bus universitaires entre autres sont abordés. Après des heures de débats un comité de rédaction du projet a été mis sur pied pour rédiger tous les points d’accord en vue de la signature définitive de l’accord qui mettra fin aux crises universitaires déclenchée en début Décembre 2001. La séance est suspendue.

Plus de deux après, les Ministres Pascal Bodjona de l’Administration territoriale, Nicoué Brhoom du Travail, Ahoumey-Zounou du Commerce, Galley de l’enseignement supérieur et SoliToki Esso de la Fonction publique et le Président de l’Université de Lomé regagnent la salle. Les travaux reprennent. Le projet rédigé rendu public.

Le Ministre de la fonction publique, Président de séance appelle les Etudiants à passer signer le Document. « Motion, Jamais » pouvait-on entendre dans la salle. De nouvelles discussions s’engagent. Au fait dans l’accord, il est inscrit que les Etudiants des premier et deuxième semestre bénéficieront de 120 000 FCFA d’allocation annuellement ,Mais ceux des semestres supérieurs en bénéficieront sous condition. Ce qui excite les nerfs. Les étudiants n’approuvent pas du tout ce point. Mais ils finiront par signer l’accord avec ce point inchangé . sourire aux lèvres des Autorités surplace.

Accord signé, quelques étudiants s’en félicitent mais émettent quelques réserves. « On attend de voir si cela sera exécuté entièrement », avancent-ils. La plupart des délégués des étudiants et responsables d’associations estudiantines affirment avoir signé pour que l’université puisse être rouverte. Adou Sébou, Président du Mouvement pour l’épanouissement des Etudiants Togo, principal mouvement de l’Université de Lomé qui a aussi signé l’accord demande aux Autorités de revoir les bourses qui s’élèvent à 15 000 FCFA et qui seront destinés aux plus méritants.

Il faut aussi souligner qu’un accord de sortie de crise a été également signé avec les Etudiants de l‘Université de Kara la veille de celui de Lomé c’est-à-dire le Jeudi 12 Janvier


avatar Soumis par le 15 Jan 2012 dans la/les categories A La Une, Actualités. Pour rester informés des commentaires de cet article, vous pouvez souscrire au flux RSS 2.0. Togozine encourage les débats. Veuillez laisser vos commentaires en bas des articles. Les opinions des rédacteurs/personnes mentionnées sont fournies comme telles et ne reflectent pas systématiquement l'opinion du magazine.

Vos Commentaires et Reactions

Laissez Vos Commentaires Ici



Rejoignez-Nous Sur Togozine











Log in | Born of the vision of Eryck



BACK TO TOP